Publié le 14 Sep 2014

La Fête de l’Huma, les Kamarades djihadistes et l’Internationale (mon petit billet du soir)

10543103_10203081620620137_1040892262_n2La Fête de l’Huma – un nom si porteur si mal porté- doit absolument mettre au goût du jour son hymne classique « L’internationale » afin d’illustrer son nouveau combat social politique en France : le soutien inconditionnel au groupe terroriste Hamas.

En avant-première, pour vous, les nouvelles paroles de leur hymne, que je vais leur proposer prochainement, si emblématique de leur nouvelle lutte, comme un remake de Beasts of England dans le roman de George Orwell « la ferme des animaux ». Eugène Pottier et Pierre Degeyter doivent se demander là-haut, où est passé leur véritable combat…

 

 

Refrain :

C’est le Djihad final,

Groupons-nous, et demain,

La Charia,

Sera la loi des humains

 

Couplet 1

Debout ! Les damnés de la terre !

Debout ! Vous les futurs assassins

La raison tonne en son cratère

C’est l’éruption de la fin.

Du passé faisons table rase

Foule assassine debout ! Debout !

Le monde va changer de base

Nous sommes les Djihadistes, Soyons tout !

 

Refrain :

C’est le Djihad final

Groupons-nous, et demain

La Charia,

Sera la loi des humains

 

Couplet 3 :

L’État et la loi laïque trichent

Le Djihad saigne les infidèles trop nombreux

Nul devoir ne s’impose à eux,

Le droit du Hamas est aujourd’hui un mot creux.

C’est assez languir en tutelle,

Notre égalité veut d’autres lois

« Pas de Charia sans devoirs, dit-elle

Égaux entre nous, et dhimmis soumis ou, à l’abattoir ! »

 

Refrain :

C’est le Djihad final

Groupons-nous, et demain

La Charia,

Sera la loi des humains

 

Couplet 4

Hideuses dans leur tragique apothéose

Les nations démocratiques qui sentent l’ail

Ont-elles jamais fait autre chose

Que détruire l’arsenal terroriste de notre travail ?

Dans les tunnels de notre contrebande,

Rien n’est fondu.

En décrétant qu’on les pende,

Le Hamas ne veut que son dû.

 

Refrain

 

Couplet 5

Les Etats libres nous saoulaient de fumées

Paix entre nous, guerre aux laïques gardians !

Appliquons le terrorisme aux civils désarmés

Épées affûtées, décapitons leurs rangs !

S’ils s’obstinent, ces mécréants cannibales,

À faire de nous des martyrs à deux balles

Ils auront bientôt nos attentats ininterrompus

Partout dans leurs villes décadentes et corrompues.

 

Refrain

 

Couplet 6

Loosers, psychopathes, meurtriers, nous sommes

Le grand parti de la guerre sainte

La terre n’appartient qu’à nous

Le Juif ira loger ailleurs.

Combien de nos chairs se repaissent !

Mais si les corbeaux, les vautours

Un de ces matins, disparaissent,

Le soleil brillera toujours !

Car plus haut, c’est le soleil !

 

Refrain :

C’est le Djihad final,

Groupons-nous, et demain

La Charia,

Sera la loi des humains.

 

Maryline Medioni avec Eugène Pottier pour les paroles et Pierre Degeyter pour la musique.

© Le Monde Juif .info

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer