Publié le 3 Sep 2014

Jérusalem | La Jordanie fait plier Netanyahu : la Rampe des Maghrébins sera démontée

RAMPE

Sous pression du Roi Abdallah de Jordanie, Gardien des lieux saints musulmans de Jérusalem, le Premier ministre israélien a accepté mercredi de démonter la Rampe des Maghrébins, une passerelle controversée reliant l’esplanade du mur Occidental au Mont du Temple, à Jérusalem.

La passerelle couverte en bois avait été érigée après l’effondrement en 2004 de la montée qui menait à la porte des Maghrébins, située en hauteur, sur l’un des côtés du mur des Lamentations. La porte des Maghrébins est la seule par laquelle les non-musulmans, juifs et touristes, sont autorisés à des horaires précis à entrer sur l’esplanade.

En 2007 et en 2011, des travaux de rénovation sur cette rampe avaient donné le prétexte à une flambée de violences à Jérusalem et dans le monde arabe.

Le Mont du Temple, le lieu le plus sacré du judaïsme, malgré sa reconquête en 1967 par Israël, demeure en vertu d’un accord avec les dignitaires religieux musulmans, sous la gestion du Waqf. À de rares exceptions, les Juifs sont autorisés à venir prier sur l’esplanade du Temple.

L’Autorité Palestinienne instrumentalise ce vieux privilège de 36 ans pour accroître les revendications musulmanes sur le Mont du Temple.

Depuis plusieurs mois, le Mont du Temple est la scène d’incidents entre fidèles juifs et musulmans.

En novembre 2013, des ministres et députés du parti Habayit Hayehudi ont déposé un projet de loi sur un libre accès du Mont du Temple pour les Juifs.

Hasard ou cynisme politique, la Jordanie a signé mercredi une lettre d’intention d’une valeur de 15 milliards de dollars pour acheter du gaz israélien.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer