Publié le 7 Août 2014

VIDÉO | Extrême droite : Contre les Juifs ? Alain Soral parraine d’inquiétants stages paramilitaires

4049695_egalite-soral_640x280

Pendant que le ministère de l’Intérieur se focalise sur la dissolution de la Ligue de défense juive, l’essayiste d’extrême droite Alain Soral d’Égalité et Réconciliation parraine sur son site Egalité et Réconciliation, d’inquiétants stages de survies aux allures paramilitaires.

Contrairement à ce qu’annoncent les médias, ces stages de deux jours ne sont pas nouveaux. Ils ont été créés en 2013 par T-Tactical, sous l’appellation “Formation 367”, rebaptisés depuis peu en “Prenons le maquis”. Cette “approche globale”, selon les organisateurs, doit préparer les candidats “aux temps difficiles qui arrivent”.

À raison de dix heures par jour, les participants, appelés “citoyens responsables”, s’entraînent essentiellement au close combat grâce à des “méthodes de confrontation qui permettent de faire cesser la menace de différentes façons”, indiquent les organisateurs sur leur site internet. La défense de la patrie à un prix : 300€ l’inscription.

Les 28 et 29 juin dernier, en pleine forêt de Fontainebleau, non loin de Paris, comme l’ont annoncé les organisateurs, une formation très axée sur la défense s’est tenue. Dans une vidéo, supprimée depuis peu, on pouvait y voir des combats rapprochés, à mains nues, mais parfois avec des couteaux, et également des armes à feu.

Vu les liens unissant l’extrême droite à la diversité des sympathisants d’Alain Soral, reste à savoir contre qui se préparent ces candidats d’un Koh Lanta un peu spécial.

Eric Hazan – © Le Monde Juif .info

© Photo : DR 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer