Publié le 27 Août 2014

Haniyeh, et le Hamas (petite fable du soir) | Par Maryline M.

10543103_10203081620620137_1040892262_n2Travaillez, prenez de la peine :

C’est le fonds qui manque le moins.

Un riche terroriste du Qatar sentant sa mort prochaine

Fit venir ses adeptes, leur parla sans témoins.

Vous n’aurez point d’héritage,

Que vous ont laissé vos parents, j’ai tout pris.

Point de trésor en vos lieux, nous avons tout détruit.

Mais je connais un endroit où l’argent est adage ; avec un peu de courage,

Vous le trouverez : vous en viendrez à bout.

Remuez votre champ dès qu’on aura fait l’août.

Creusez, fouillez, tirez, explosez, ne laissez nulle place

Où la main ne passe et repasse.

Haniyeh pas encore mort, ses adeptes vous retournent le champ

Creusent des tunnels, tirent, bombardent. Deçà, delà, partout ; si bien qu’au bout de l’an

Ils arrivèrent dans un pays au plus beau des ramages.

D’argent, point de caché. Mais des rires, des chants, de la vie…pour eux dommage !

Hanieyh, fut sage de leur montrer avant sa mort,

Qu’on pouvait construire sur du sable de magnifiques paysages,

Que le travail est un véritable trésor.

Car, maintenant, de retour chez eux, les attend un chantier de matador

Avec Jean De La Fontaine…

Maryline M. – © Le Monde Juif .info

© Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer