Publié le 22 Août 2014

Général Dempsey : l’EIIL a une vision « apocalyptique de fin du monde »

DEMPSEY

Il est possible de contenir les forces de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), mais pas éternellement, a déclaré jeudi un haut responsable de l’armée américaine.

Martin Dempsey, président du Comité américain des chefs d’état-major, a indiqué lors d’une conférence de presse au Pentagone que le groupe terroriste de l’EIIL avait une vision « apocalyptique de fin du monde » à laquelle il faudrait mettre fin tôt ou tard.

Pour vaincre l’organisation terroriste, le groupe devra être vaincu non seulement en Irak, mais aussi en Syrie, a indiqué le responsable.

« Il faudra le combattre des deux côtés de ce qui est à l’heure actuelle une frontière inexistante », a déclaré M. Dempsey. « Cela se fera lorsque nous aurons une coalition chargée de vaincre l’EIIL avec le temps ».

Le général a indiqué qu’il préférait appeler l’EIIL « l’EIIS », car cette appellation souligne les objectifs du groupe terroriste sur le long terme. EIIS est l’abbréviation d' »Etat islamique en Irak et en Syrie ».

L’EIIS est une illustration édifiante de la menace posée par les groupes terroristes, a noté M. Dempsey. Après le 11 septembre 2001, les Etats-Unis se sont concentrés sur al-Qaïda et le pays a réalisé des progrès significatifs dans sa lutte contre le groupe, qui avait tué 3000 Américains ce jour-là.

Le rôle des Etats-Unis dans cette longue bataille sera complexe, a ajouté M. Dempsey.

Les Etats-Unis auront trois outils militaires à leur disposition, a-t-il précisé.

« L’un est l’action directe. Il y aura des cas où nous seront personnellement menacés, où des ressortissants américains et installations américaines seront menacés, où nous aurons recours à une action directe », a-t-il indiqué.

Le second est le renforcement des capacités des partenaires, et cela devra être un moyen de progression majeur, a-t-il poursuivi.

Le troisième outil est de donner des moyens aux partenaires, « ce qui est en quelque sorte ce que nous faisons à l’heure actuelle en Irak avec les forces de sécurité irakiennes et les Peshmerga », a ajouté M. Dempsey.

(RCI) – © Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer