Publié le 12 Août 2014

Gaza : le macabre chantage du Hamas pour restituer à Israël les restes des soldats

Hamas court sentences Israeli collaborator to death

Les Brigades Azzdine Al Qassam, affiliées au Hamas, exigent d’Israël la liste de noms de ses informateurs palestiniens à Gaza et en Judée-Samarie en échange d’informations sur les soldats pris en otage lors des dernières semaines.

« Pour livrer des informations sur les soldats pris en otage, les Brigades Al Qassam exigent les noms des traitres qui collaborent avec les sionistes dans le bande de Gaza et en Cisjordanie », a déclaré à Al Jazeera un responsable de l’organisation terroriste islamiste.

Âgé de 23 ans, le sous-lieutenant Goldin est mort le 1er août après une attaque menée par un commando terroriste palestinien dans la bande de Gaza. Alors que le sergent-chef Shaul Oron, 21 ans, a été tué le 20 juillet à Gaza lors de l’explosion d’un véhicule blindé.

L’organisation terroriste islamiste du Hamas a reconnu avoir en sa possession les restes des deux soldats israéliens qu’elle compte monnayer dans les négociations avec Israël.

Dimanche, Yehuda Meshi Zahav, le président de l’ONG israélienne Zaka, a demandé à la communauté internationale que ses bénévoles soient autorisés à entrer dans Gaza pour récupérer les restes de deux soldats israéliens, Hadar Goldin et Shaül Oron, dans le respect du droit humanitaire et en accord avec les lois halakhiques juives.

Jeudi, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a sollicité l’aide du président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), lors d’une rencontre avec son président, Peter Maurer.

Faouzi Ahmed – © Le Monde Juif .info

© Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer