Publié le 21 Août 2014

Gaza : le Hamas exécute trois « collaborateurs » d’Israël

COLLAB-ISRAEL

L’organisation terroriste du Hamas a exécuté trois collaborateurs palestiniens présumés avec Israël et sept autres personnes ont été arrêtées, rapporte jeudi un site affilié au mouvement islamiste.

Le site d’informations Al-Majd, citant une source de sécurité à Gaza, affirme que les trois collaborateurs, accusés d’avoir « aidé l’ennemi à viser des cibles » durant le conflit, ont été exécutés une fois terminées les « procédures révolutionnaires » à leur encontre.

Fin juillet, profitant des combats avec l’armée israélienne, l’organisation terroriste islamiste du Hamas a exécuté 25 Palestiniens accusés de collaboration avec Israël.

Les prétendus collaborateurs ont été accusés d’avoir mené les troupes israéliennes aux tunnels de contrebande et de fournir des renseignements sur les infrastructures du Hamas à l’intérieur de la bande de Gaza.

Après son forfait, le Hamas a imputé à Israël le meurtre de ces 25 Palestiniens, au rang des victimes civils.

L’organisation terroriste est coutumière du fait. Déjà, lors de la dernière opération Colonne de nuée dans la bande de Gaza en 2012, le Hamas avait exécuté au moins six collaborateurs et imputé leur mort à l’État hébreu.

Lors de la précédente offensive israélienne d’envergure à Gaza (baptisée Plomb durci, décembre 2008-janvier 2009), les organisations de défense des droits de l’homme avaient dénoncé une «campagne de persécution» contre les «collaborateurs d’Israël», réels ou supposés.

Début mai, le Hamas avait exécuté deux Palestiniens reconnus coupables de « collaboration », l’un par balles et l’autre par pendaison.

Selon la loi palestinienne, que cela soit à Gaza ou dans les territoires de l’Autorité palestinienne, toute personne reconnue coupable de «collaboration» avec Israël est passible de la peine capitale.

En août 2013, Amnesty International avait exhorté les autorités du Hamas dans la bande de Gaza à suspendre plusieurs exécutions.

Selon l’organisation internationale, au moins 40 prisonniers sont sous le coup d’une sentence de mort dans la bande de Gaza, où les détenus se trouvant sous la responsabilité des forces de sécurité du Hamas sont systématiquement soumis à la torture et à d’autres mauvais traitements.

Faouzi Ahmed – © Le Monde Juif .info

© Photos : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer