Publié le 28 Août 2014

France : les appels aux dons pour Gaza ont peu mobilisé

DONSGAZA

Les plus grandes organisations de solidarité ont sollicité la générosité des Français pour venir en aide à la population de Gaza. Ne souhaitant pas faire de leur engagement un parti pris dans le conflit israélo-palestinien, ces associations ont donné de nombreuses garanties sur l’usage des fonds collectés. Mais la collecte n’emporte que peu de succès en cette période de grandes vacances.

Alors que les conflits au Proche-Orient peuvent s’avérer ultrasensibles sur le sol français, les grandes associations n’ont pas hésité à solliciter la générosité du grand public en faveur de la population de Gaza.

Secours catholique, Secours Populaire, Secours islamique, Médecins du monde… tous ont diffusé depuis fin juillet des appels aux dons sur leurs réseaux, avec le souci d’être les plus précis possible sur leur projet et la promesse d’intervenir au seul titre humanitaire.

Pour Gaza, seuls 50 000 euros de dons privés ont été réunis par le Secours populaire, en plus des 100 000 euros de subventions publiques du ministère des affaires étrangères. Une maigre recette, même si l’on prend en compte le fait que la période estivale est peu propice aux élans de solidarité internationale.

« La situation à Gaza n’est pas claire pour beaucoup de nos donateurs, malgré la forte médiatisation. Ne comprenant pas qui fait quoi dans ce conflit, ils hésitent à s’engager. Surtout, ils ne veulent pas prendre le risque de servir la cause islamiste », explique Ismaïl Hassouneh, secrétaire national en charge de la solidarité internationale.

Pas d’amalgame entre solidarité et politique

Pourtant, l’association a pris toutes les précautions possibles dans la formulation de son appel, afin d’éviter tout amalgame entre solidarité et politique. L’argent ira à « Palestinian Medical Relief Society », organisation partenaire depuis plus de 15 ans, afin de faciliter l’acheminement des personnes blessées vers les structures hospitalières et pour assurer les soins postopératoires.

Les fonds pourront également servir à l’accompagnement psychologique des familles déplacées. « Notre relais est une ONG bien identifiée, indépendante, et qui n’a rien à voir avec le djihadisme ou le Hamas », assure le responsable.

La collecte ne décolle pas beaucoup plus au Secours catholique. Il faudra sans doute attendre septembre pour en faire le bilan, mais à la mi-août, l’ensemble des dons privés ne dépassait pas 10 000 euros.

« Heureusement, nous avons la possibilité de puiser des moyens dans ce que nous appelons les « dons non affectés ». Nous avons la confiance des donateurs, qui nous laissent le choix d’intervenir là où l’urgence se fait le plus ressentir », explique Marie-Carmen Carles, directrice du développement et des ressources.

« Nous intervenons auprès de toutes les victimes »

Dès l’ouverture du conflit, l’association a ainsi débloqué 150 000 euros pour soutenir les programmes de ses partenaires locaux, Caritas Jerusalem et la Mission pontificale. Leur opération est prévue pour une durée de six mois. Il s’agit d’une part de fournir les hôpitaux en médicaments, en matériel médical mais aussi en fioul.

D’autre part de distribuer aux victimes de l’aide alimentaire et non alimentaire, des kits d’hygiène ou encore d’apporter un soutien psycho-social aux enfants.

Pour le Secours catholique, la faible mobilisation pour Gaza s’explique en partie par la multiplication des zones de conflits au Proche-Orient. L’association a d’ailleurs élargi son appel aux dons à l’ensemble de la région, en y ajoutant les actions en faveur des chrétiens d’Irak réfugiés au Kurdistan.

Mais il ne s’agit pas de délaisser les Palestiniens. « Nous intervenons auprès de toutes les victimes, sans aucune distinction de race ou de religion », tient à faire valoir Marie-Carmen Carles.

Lire la suite sur La Croix – © Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer