Publié le 15 Août 2014

États-Unis : le Crédit Lyonnais soupçonné de financer le Hamas

LCL-HAMAS

Alors qu’aux États-Unis s’est ouvert jeudi le procès de la banque jordanienne Arab Bank, accusée d’avoir financé des attentats revendiqués par les mouvements terroristes islamistes palestiniens, la banque française Crédit Agricole est soupçonnée également d’avoir financé le Hamas et devra rendre des comptes dans quelques semaines à la justice américaine.

Le Crédit Lyonnais, filiale du Crédit Agricole, est accusé d’avoir abrité un compte bancaire en 1990 du Comité de bienfaisance et de secours aux Palestiniens (CBSP), une association soupçonnée d’être proche du Hamas, ayant permis 14 attentats anti-israéliens, dont le terrible attentat du Park Hotel de Netanya, un soir de Seder de Pessah, ayant coûté la vie à 30 personnes. L’établissement bancaire nie en bloc ces accusations.

En 2013, un juge fédéral de Brooklyn avait statué en faveur de poursuites judiciaires contre le Crédit Agricole. Selon l’acte d’accusation, les montants conséquents des virements envoyés par l’accusé à des organisations proches du Hamas ont permis à l’organisation terroriste d’être en mesure d’accomplir les attentats terroristes concernés.

En avril dernier, la Cour de cassation de Paris avait condamné à 3000€ de dommages et intérêts le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) pour un article jugé diffamatoire à l’encontre du CBSP.

Katty Scott – © Le Monde Juif .info

© Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer