Transalion agence immobiliere
Publié le 25 Juil 2014

Conflit Israël-Hamas | Gilbert Collard : “Le Hamas veut détruire le capital éthique d’Israël !”

COLLARD

Invité vendredi des Grandes Gueules de RMC, l’avocat et député Gilbert Collard a réagi aux polémiques sur les manifestations anti-israéliennes et sur le conflit entre Israël et l’organisation terroriste du Hamas.

Interrogé sur les manifestations anti-israéliennes, l’élu a dénoncé la présence de drapeaux d’organisations terroristes islamistes. “Une manifestation dans laquelle on voit un drapeau de l’État islamique du Levant c’est intolérable.”, a-t-il condamné.

“Ils massacrent les Chrétiens à Mossoul. Ils nourrissent un antisémitisme virulent. J’ai de plus en plus l’impression que l’antisionisme est un moyen de passer en fraude l’antisémitisme. Je le pense vraiment.”, a-t-il poursuivi.

Réagissant sur le nombre élevé des pertes civiles palestiniennes (données aux médias par l’organisation terroriste du Hamas qui dirige la bande de Gaza), le très médiatique avocat estime que le mouvement islamiste sacrifie volontairement sa population pour “détruire le capital éthique d’Israël”.

“J’ai l’impression que le Hamas veut sacrifier sa population pour détruire le capital éthique d’Israël. C’est fait volontairement. Le Hamas veut continuer la guerre parce que c’est un processus de destruction du capital éthique d’Israël. On le voit dans l’organisation de sa guerre, d’obliger Israël à frapper sur des points où il y a une exploitation propagandiste humanitaire. On veut détruire le capital éthique d’Israël !”, a-t-il dénoncé.

Eric Hazan – © Le Monde Juif .info

© Photo : DR

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer