Publié le 18 Juin 2014

Opération Gardiens de Nos Frères : retour à la case prison pour 51 terroristes de l’accord Shalit

HEB

L’armée israélienne intensifie la pression sur l’organisation terroriste du Hamas, accusée par l’État hébreu d’être derrière l’enlèvement jeudi de trois adolescents israéliens, près d’Hébron. Tsahal a procédé à l’arrestation de 65 Palestiniens, dont 51 libérés en 2011 en échange du soldat franco-israélien Gilad Shalit.

L’armée israélienne a mis en place un des plus importants dispositifs de recherche de son histoire en mobilisant 2500 soldats. Les recherches se concentrent essentiellement sur la ville d’Hébron, en état de siège.

Six jours après l’enlèvement, l’armée israélienne a arrêté 240 Palestiniens, pour la plupart tous membres du Hamas ou du Jihad islamique palestinien. Près de 800 maisons ont été fouillées, mettant à jour de nombreuses caches d’armes.

L’armée israélienne a fermé les bureaux à Ramallah et à Hébron de “Radio Al Aqsa”, la radio du Hamas en Judée-Samarie, a indiqué le lieutenant-colonel Peter Lerner, porte-parole de Tsahal.

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas a appellé mercredi à la libération des trois adolescents israéliens enlevés jeudi par une organisation terroriste, et a accusé les ravisseurs de vouloir « détruire la Palestine ».

« Les trois adolescents sont des êtres humains comme nous et ils doivent être rendus à leur famille. Notre intérêt est de poursuivre la coordination sécuritaire avec Israël et d’éviter une nouvelle intifada. », a-t-il déclaré et a ajouté que « ceux qui ont enlevé les trois jeunes Israéliens cherchent à nous détruire ».

Les trois disparus ont été identifiés comme Eyal Yifrah, 19 ans, originaire d’Elad (Israël), Naftali Frenkel (16 ans) de Nof Ayalon (Israël), et Gilad Shaer (16 ans) de la localité de Talmon, en Judée-Samarie. Les médias palestiniens qualifient ces trois adolescents de « trois Shalit ».

Le dernier enlèvement d’un Israélien remonte à 2006 lorsque le soldat Gilad Shalit avait été enlevé et détenu à Gaza pendant cinq ans par l’organisation terroriste du Hamas, avant d’être libéré en 2011 en échange de 1.027 prisonniers palestiniens, dont des auteurs d’attentats anti-israéliens.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info

© Photo : DR

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer