Transalion agence immobiliere
Publié le 6 Mai 2014

Le président du CRIF relativise l’émigration des Juifs de France

CRIF

Interpellé par l’éditorialiste du Figaro, Yves Thréard, sur l’émigration “massive” des Juifs de France vers Israël, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France, Roger Cukierman, a relativisé mardi les chiffres de l’Alyah des Juifs de France, une situation qu’il qualifie de pas “dramatique”.

“Le chiffre pour 2013, de 3000 personnes, est certes important en soi, mais cela représente qu’un demi-pourcent de toute la population juive française. Donc cela n’est pas un chiffre énorme, même si le début de 2014, on note semble-t-il, une augmentation à nouveau de ce mouvement d’émigration vers Israël, ça reste encore des chiffres qui ne sont pas dramatiques, puisqu’au maximum cela représente 1% de la population juive.“, a dans un premier temps expliqué le président du CRIF.

“Ce mouvement est dû, d’une part à la situation économique en France, donc cela ne concerne pas que les Juifs puisque l’on voit pas mal de Français non-juifs qui partent en Angleterre ou aux États-Unis pour y chercher fortune.”, a-t-il poursuivi.

“C’est dû aussi au climat de l’antisémitisme qui sévit, d’une part du fait de Dieudonné, de Soral et de leurs amis, et aussi à la progression de l’extrême droite qui inquiète, car elle rappelle quand même de mauvais souvenirs.”, a ajouté le dirigeant communautaire.

“C’est dû aussi à l’attrait de l’État d’Israël qui bénéficie d’une croissance économique tout à fait significative. Qui bénéficie de la réputation de sa haute technologie. On ne cesse de parler des miracles que fait le high-tech israélien.”, a-t-il souligné.

“Et puis, ça tient aussi, pour les jeunes en tout cas, de la réputation des universités israéliennes, qui dans les classements internationaux se placent dans le classement de tête.”, a-t-il affirmé.

Enfin, selon le président du CRIF, “il ne faut pas dramatiser la situation” puisque “les chiffres en valeur relative restent tout à fait modestes”.

En 2013, 3.120 Juifs français sont venus s’installer en Israël, soit une augmentation de 63% par rapport aux chiffres de 2012. C’est la première fois depuis des années que l’Alyah des Juifs de France est plus importante que celle des Juifs américains.

Eric Hazan – © Le Monde Juif .info

© Photo : DR

Transalion agence immobiliere

Recherche