Publié le 15 Mai 2014

Israël : Ehud Olmert risque neuf ans de prison supplémentaires

OLMERT

L’ancien Premier ministre israélien Ehud Olmert n’en a pas fini avec les ennuis judiciaires. Une ancienne collaboratrice du dirigeant israélien serait en possession d’un enregistrement attestant de la culpabilité de l’ex-chef du parti Kadima dans le scandale Holyland.

Le juge de district de Tel-Aviv, David Rozen, a enterriné jeudi un accord de plaider-coupable avec une proche collaboratrice du dirigeant israélien, impliquée également dans l’affaire « Holyland ». En échange d’un enregistrement accablant à charge contre M. Olmert, l’ex collaboratrice a été condamnée à une peine de 11 mois de prison, contre une peine de cinq ans de prison initialement requise.

Shula Zaken, l’ex collaboratrice, a conclu fin mars un accord avec le ministère public, qui devait être validé par la justice.

Dans l’enregistrement audio en possession de l’ex collaboratrice, Olmert exhorte Zaken à ne pas signer d’accord avec le ministère public, qui lui avait au préalable offert une réduction de peine en échange de son témoignage contre son ancien patron. La preuve peut être utilisée pour déposer de nouvelles accusations contre Olmert. L’ancien Premier ministre risque jusqu’à neuf ans de prisons supplémentaires.

Mardi, l’ancien Premier ministre israélien Ehud Olmert, 68 ans, a été condamné mardi à six ans de prison pour corruption passive. Jamais un ancien chef de gouvernement n’avait été condamné à une peine de prison en Israël.

Le juge Rozen a ordonné à Ehud Olmert de se présenter le 1er septembre pour être incarcéré.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info

© Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer