Publié le 1 Avr 2014

Pollard contre sa libération en échange de terroristes palestiniens

POLLARD

Le ministre israélien du Logement, Uri Ariel, du parti Habayit Hayéhudi (le Foyer Juif), a indiqué à Galé Tsahal, la radio de l’armée israélienne, que l’ex analyste israélo-américain de la Navy, Jonathan Pollard, emprisonné aux États-Unis depuis 29 ans, s’oppose catégoriquement à toute libération de terroristes palestiniens en échange de sa propre libération.

Le ministre israélien a déclaré que Pollard et ses proches s’opposent à tout « accord honteux » impliquant la libération d’assassins d’Israéliens. Une position mainte fois exprimée par l’ex analyste de la Navy.

Selon des sources proches des négociations, une grâce de Jonathan Pollard aux États-Unis est en discussion pour débloquer les pourparlers entre Israéliens et Palestiniens.

M. Pollard, un ancien expert de la marine américaine arrêté en 1985, a été condamné à la prison à vie pour avoir transmis à Israël des milliers de documents secrets sur les activités du renseignement américain dans le monde arabe. En Israël, il est considéré comme un héros national.

La porte-parole du Département d’Etat Jennifer Psaki a toutefois refusé de se prononcer sur ce point. « Jonathan Pollard a été reconnu coupable d’espionnage et il purge sa peine. Je n’ai pas de nouvelles à son sujet ».

De sources proches du dossier, M. Pollard pourrait bénéficier en novembre 2015 d’une libération conditionnelle.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info

© Photo : DR

 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer