Publié le 8 Avr 2014

Jérusalem : grand nettoyage du Kotel pour accueillir Pessah

KOTEL

Deux fois par an, peu avant les fêtes de Pessah, la Pâque juive, et de Roch Hachana – le Nouvel an juif -, le Kotel (Mur occidental), vestige du second temple juif de Jérusalem, subit un nettoyage méticuleux. L’objectif : le nettoyer des messages laissés dans ses interstices.

Comme chaque année, à l’occasion de Pessah, des milliers de fidèles juifs vont affluer à Jérusalem pour y effectuer un pèlerinage, et glisser, entre les pierres du Kotel, les messages qu’ils auront adressés à Dieu.

Pour accueillir le nombre croissant de fidèles, des employés ont été chargés de retirer du mur les millions de petits bouts de papiers qui s’y sont agglutinés au cours de l’année. Munis de bâtons, ils se livrent à un nettoyage minutieux, tout en prenant bien soin de ne pas lire le contenu des missives qui seront enterrées sur le Mont des Oliviers.

« Des millions de personnes placent des notes avec leurs requêtes dans le Mur. Nous les retirons pour que d’autres personnes puissent y placer leurs demandes », a expliqué au Monde Juif .info le rabbin Shmuel Rabinowitz, responsable du site.

« Pour éviter que les notes ne soient endommagées ou qu’elles tombent au sol, nous les recueillons respectueusement et nous les enterrons », a précisé le rabbin Shmuel Rabinowitz.

La religion juive interdit la destruction d’écrits mentionnant l’un des noms de Dieu. Les rouleaux de Torah endommagés, les livres de prières et autres objets du culte sont donc enterrés.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info

© Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer