Publié le 15 Mar 2014

VIDÉO. L’arme secrète qui a permis au Jihad islamique le tir de 60 roquettes en 10 minutes

1782119_598079610282022_1993845818_n

L’organisation terroriste palestinienne Jihad islamique, à l’origine de la pluie de roquettes qui s’est abattue sur Israël mercredi, a dévoilé, jeudi, sur sa page Facebook et sur son compte Youtube, des photos et une vidéo de plusieurs lance-roquettes multiples terrestres qui ont servi lors de l’attaque. Le Jihad islamique indique que c’est la première fois qu’il utilise cet équipement militaire.

Enfouis sous terre, ces lance-roquettes multiples terrestres, d’une capacité de douze obus de mortier d’une portée de 15km, ont surpris les experts militaires israéliens qui ne s’attendaient pas à une attaque d’une telle intensité en un si court laps de temps.

L’organisation terroriste a indiqué sur sa page Facebook qu’elle s’exprimerait prochainement sur ce nouvel équipement militaire.

Au moins 90 roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza sur le sud d’Israël, le plus important cycle de violences dans la région depuis la confrontation entre l’armée israélienne et le groupe terroriste Hamas, lors de l’opération «Pilier de défense», en novembre 2012. Le Jihad islamique a revendiqué les tirs en décidant de nommer son opération de barrage de roquettes «Briser le silence».

Le ministre iranien de la Défense, Hossein Dehqan, a déclaré samedi que la puissance des groupes terroristes palestiniens à Gaza est maintenant « 1000 fois plus puissante que ce qu’elle était auparavant « , rapporte l’agence d’information semi-officielle Fars.

Faouzi Ahmed – © Le Monde Juif .info

© Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer