Publié le 26 Mar 2014

Les États-Unis démentent catégoriquement tout plan de libération de Pollard

POLLARD

La porte-parole du département d’État américain, Jennifer Psaki, a catégoriquement démenti mardi l’information de médias israéliens affirmant que l’administration Obama aurait proposé à Israël de libérer Jonathan Pollard pour sauver les négociations de paix actuellement dans l’impasse entre Israéliens et Palestiniens.

« Il n’y a actuellement aucun plan pour libérer Jonathan Pollard », a-t-elle déclaré, rappelant qu’il a été « reconnu coupable d’espionnage contre les États-Unis, un crime très grave, et condamné à la prison à vie, et il purge sa peine ».

Le 23 février dernier, le comité de soutien israélien de Jonathan Pollard a organisé pour la première fois depuis son arrestation en 1985, une manifestation devant l’ambassade des États-Unis à Tel-Aviv rassemblant plus de 3000 manifestants exigeant sa libération.

Ancien analyste de la marine américaine, Jonathan Pollard a été condamné en 1987 à la prison à vie pour avoir fourni à Israël des milliers de documents classés secret défense entre mai 1984 et son arrestation, en novembre 1985, après qu’il eut été refoulé de l’ambassade d’Israël à Washington.

Jonathan Pollard a obtenu en 1995 la nationalité israélienne et a été officiellement reconnu en 1998 par l’Etat hébreu comme un agent israélien.

Katty Scott – © Le Monde Juif .info

© Photo : DR

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer