Publié le 2 Fév 2014

Netanyahu : « Aucune menace de boycott ne me fera renoncer aux intérêts vitaux d’Israël »

1266794_10151670629417076_1377686924_o

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a écarté dimanche les menaces de boycott d’Israël sous-entendues par le Secrétaire d’État américain John Kerry, affirmant que de tels actes sont « immoraux et injustifiés  » et ne feront que « repousser la paix ».

« Les tentatives de boycotter l’État d’Israël sont immorales et injustifiées (…) et elles n’atteindront pas leurs objectifs », a affirmé M. Netanyahu à l’ouverture du conseil des ministres hebdomadaire.

« Premièrement, elles poussent les dirigeants palestiniens à camper sur leurs positions intransigeantes et éloignent ainsi la paix », a-t-il déclaré, ajoutant qu’ »aucune pression » ne le fera abandonner les intérêts vitaux de l’Etat d’Israël, au premier rang desquels la sécurité des citoyens israéliens, en allusion aux sous-entendues de boycott d’Israël évoqués samedi par le Secrétaire d’État américain John Kerry, lors de la conférence sur la sécurité de Munich.

« Il y a une campagne croissante de délégitimation d’Israël. Les gens y sont très sensibles. On entend parler de boycottages et d’autres sortes de choses. Est-ce que tout cela va arranger la situation ? », a lancé M. Kerry, avant de répéter que le statu quo dans le conflit israélo-palestinien était « intenable » et « illusoire ».

En réponse à ces propos, le ministre israélien des Affaires stratégiques et du Renseignement a déclaré qu’Israël ne négociera jamais avec une arme pointée sur sa tête.

Le ministre de l’Economie et du commerce Naftali Bennett, a accusé Kerry d’inciter et de servir, tel un « porte-parole » des éléments antisémites qui cherchent à boycotter Israël.

Bennett s’est adressé à Kerry et à l’ensemble de ses « conseillers », via sa page Facebook, en publiant : « le peuple Juif est plus fort que ces menaces qui pèsent contre lui » ajoutant que les Juifs « ne céderaient pas leur terre » en raison des pressions économiques.

« Seule la sécurité apportera une stabilité économique, pas un État terroriste proche de l’aéroport de Ben Gurion. Nous attendons de nos amis du monde entier qu’ils restent à nos côtés pour affronter les menaces antisémites de boycott contre Israël et de ne pas être leur porte-parole. Dans tous les cas, nous avons su rester forts par le passé et nous le sommes toujours aujourd’hui » a-t-il conclu.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info

© Photos : DR

Rejoignez-nous sur Facebook et Twitter

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer