Publié le 1 Fév 2014

Enquête exclusive : la mairie d’Ivry-sur-Seine cautionne le terrorisme palestinien

IVRY4

France – La mairie communiste d’Ivry-sur-Seine, jumelée avec la localité palestinienne de Jalazone, a accusé jeudi l’armée israélienne d’avoir “assassiné” et “froidement abattu” un jeune ouvrier palestinien de 20 ans, près de Ramallah. Une version des faits contestée par l’armée israélienne qui affirme avoir neutralisé un terroriste ayant ouvert le feu sur des soldats.

IVRY2

Selon les médias palestiniens, repris par les agences de presse internationale, le 29 janvier au matin, Mohammad Moubarak, un ouvrier de la société al-Tarifi, travaillait sur un chantier de construction mis en œuvre par le ministère palestinien des Travaux publics et du Logement en coopération avec l’agence américaine de développement USAID, lorsqu’il a été “agressé et assassiné” par des soldats israéliens.

“Le martyr Moubarak portait un signal routier afin de détourner la circulation (vers un village voisin : NDLR) quand il a été abattu par l’armée d’occupation israélienne”, a même affirmé le ministre palestinien du Logement et des Travaux publics, Maher Ghnei, accusant Tsahal d’”un meurtre de sang-froid”.

L’armée israélienne a indiqué dans un communiqué qu’un terroriste palestinien a tiré sur des soldats stationnés non loin du village d’Ateret, en Judée-Samarie. Les soldats du Commandement du Front Intérieur ont riposté et ont neutralisé le terroriste.

L’armée israélienne a ensuite précisé que, d’après son enquête, le Palestinien avait d’abord ouvert le feu contre des véhicules privés passant sur une route près d’Ofra avant de tirer sur des soldats israéliens.

L’armée israélienne a diffusé une photo d’un pistolet ​​mitrailleur utilisé par le terroriste avant d’être abattu, selon elle. Un M45, une arme très répandue parmi les terroristes palestiniens.

IVRY

Contacté par Le Monde Juif .info, Tsahal a indiqué avoir trouvé le même pistolet mitrailleur sur une photo de la page Facebook du terroriste, qui compte une série de huit photos prises par Mohammad Moubarak, lors d’un  rassemblement public de terroristes.

1545156_10153794090825249_407861945_n

Sur la première photo de l’incident, diffusée par l’agence de presse palestinienne Ma’an, Mohammad Moubarak git sur le sol, sans la moindre présence de soldats israéliens autour de lui, avec au-dessus de sa tête, une zone noire, qui pourrait laisser penser à une flaque de sang.

JALAZONE

En fait, la zone noire n’est pas une flaque de sang mais bien l’arme du terroriste, comme le prouve une photo prise par un photographe palestinien et publiée sur la page Facebook de Sultan Abu Al-Einein, un haut fonctionnaire de l’Autorité palestinienne et proche conseiller du président Mahmoud Abbas, qui a fait l’éloge du “Martyr et combattant héroïque” Mohammad Moubarak, “monté au ciel après avoir combattu l’ennemi sioniste”.

1619239_513475328767090_656303942_n

 

Page Facebook de Sultan Abu Al-Einein, un haut fonctionnaire de l’Autorité palestinienne et proche conseiller du président Mahmoud Abbas.

Page Facebook de Sultan Abu Al-Einein, un haut fonctionnaire de l’Autorité palestinienne et proche conseiller du président Mahmoud Abbas.

Mohammad Moubarak est le fils d’un important dirigeant du Fatah, le parti au pouvoir de l’Autorité palestinienne. Il est également le neveu du député Ahmed Mubarak, de l’organisation terroriste du Hamas.

Nous sommes donc très loin du portrait d’une jeune victime palestinienne innocente,  “travailleur”,  “assassinée”, et “froidement abattue” par l’armée israélienne comme l’a mensongèrement fait la mairie communiste d’Ivry-sur-Seine dans son communiqué. Contacté par Le Monde Juif .info, le directeur du cabinet du maire n’a pas souhaité répondre à nos questions.

Par ce communiqué mensonger, la mairie d’Ivry-sur-Seine cautionne le terrorisme palestinien et incite à la haine anti-israélienne et relève de l’indignation sélective car, de par son jumelage avec la commune de Dianguirdé, au Mali, un pays meurtri par de nombreux massacres commis par des groupes armés salafistes, a aucun moment lors du conflit, cette mairie francilienne ne s’est fendue d’un tel communiqué public pour dénoncer les exactions commises par les Islamistes.

© Yohann Taïeb – Directeur de la publication Le Monde Juif .info

© Photos : DR

Rejoignez-nous sur Facebook et Twitter

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer