Publié le 6 Jan 2014

Pays-Bas : un club de foot accepte le diktat antisémite des Émirats Arabes Unis

f04b593952

L’équipe néerlandaise du Vitesse Arnhem, actuellement à la seconde place du championnat des Pays-Bas de football, a accepté de participer à un tournoi amical à Abu Dhabi sans son défenseur Dan Mori, indésirable aux Émirats Arabes Unis en raison de son passeport israélien, rapportait lundi la télévision publique néerlandaise NOS.

L’international (25 ans, 7 sélections) a confirmé sur sa page Facebook avoir été contraint de rester aux Pays-Bas tandis que ses équipiers se sont envolés dimanche vers Abu Dhabi.

« Je suis fier de ce que je suis. Bienheureux es-tu, Seigneur. Je m’entraîne aux Pays-Bas. Je vous souhaite à tous une merveilleuse semaine », a-t-il écrit-il notamment.

La décision du club néerlandais de sacrifier son joueur au nom des intérêts économiques du club a été vivement critiquée par la classe politique.

Le leader populiste Geert Wilders, du « Parti pour la liberté », a qualifié dimanche l’équipe de « lâche » sur son compte Twitter. « Vitesse n’aurait pas dû aller aux Emirats arabes unis en signe de protestation contre le refus de laisser Mori se rendre dans le pays. Ils cautionnent ainsi la haine des Juifs des Émirats. Lâche », a-t-il dénoncé.

Ester Bal, directrice des communications de Vitesse, a rejeté les critiques contre son club. « L’équipe reste à l’écart de la politique et la religion. Nous avons toujours fait cela. Nous sommes un club de football », a-t-elle déclaré.

La direction de l’équipe sportive a déclaré dans un communiqué que la décision d’aller à Abu Dhabi a été prise parce que « l’équipe avait des obligations et voulait se préparer le mieux possible pour les matches à venir ».

Début décembre, un club de football allemand de seconde division, le FSV Francfort, avait résilié son contrat publicitaire avec la compagnie saoudienne Saudia Air Line, protestant contre le refus de la compagnie aérienne de vendre des billets aux citoyens israéliens, un acte antisémite selon les dirigeants allemands, rapporte le Berliner Morgenpost.

Selon le Berliner Morgenpost, le directeur du FSV, Clemens Krüger, a déclaré que le club avait fait une « erreur » en signant ce contrat publicitaire, vivement critiqué par le club juif de la ville et la communauté juive locale.

Yossi Abuksis – © Le Monde Juif .info

© Photos : DR

Rejoignez-nous sur Facebook et Twitter

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer