Publié le 16 Jan 2014

Affaire Dieudonné : Bernard Stirn et Arno Klarsfeld sous protection policière

Arno Klarsfeld, membre du conseil d’Etat et Bernard Stirn, président de la section du contentieux au même Conseil d’Etat, bénéficient, par précaution, d’une protection policière depuis huit jours.

MENACE2

Cette décision du ministère de l’Intérieur fait suite à la décision prise le 9 janvier dernier par le Conseil d’État, la plus haute juridiction administrative, d’interdire Le Mur de Dieudonné M’Bala M’Bala au Zénith de Nantes. Une ordonnance prononcée par Bernard Stirn, juge des référés au conseil d’État.

Depuis, les deux membres du Conseil d’État, ont fait l’objet « de centaines messages haineux » sur le web, en particulier sur la page Facebook de Dieudonné, qui a indiqué à ses fans, le soir même de l’ordonnance, que le juge des référés est l’arrière petit neveu d’Alfred Dreyfus.

La protection policière sera étendue dans le temps « tant qu’il le faudra », précise une source au ministère de l’Intérieur. Tous ces agissements seront poursuivis avec « la plus grande sévérité ».

Eric Hazan – © Le Monde Juif .info

© Photos : DR

Rejoignez-nous sur Facebook et Twitter

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer