Publié le 30 Déc 2013

Photos : le Top Ten 2013 du Centre Wiesenthal des antisémites et ou antisionistes

206742-centre-simon-une-jpg_100298

Le Centre Simon Wiesenthal, une des principales organisations juives internationales de lutte contre l’antisémitisme, a publié lundi sa liste des dix personnalités ou organismes qui se sont distingués au cours de l’année 2013 pour leur propos antisémite ou antisioniste.

Premier du classement, le guide suprême iranien, l’Ayatollah Khamenei, qui a menacé à plusieurs reprises Israël d’anéantissement, soutenu la négation de la Shoah et qualifié l’État hébreu de “chien enragé de la région”.

IRAN-POLITICS-KHAMENEI

 

Actuellement au cœur d’un important scandale politique lié à des affaires de corruption, le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, occupe la seconde place. Le Centre Wiesenthal lui reproche en particulier d’avoir sous-entendu à plusieurs reprises en 2013, une prétendue ingérence d’un “lobby juif ” ou de la “diaspora juive “ dans les affaires internes d’Ankara.

PJ-Erdogan-1

En troisième position, Richard Falk, le rapporteur spécial de l’ONU, chargé des droits de l’Homme dans les territoires palestiniens, bien que d’origine juive, le Centre Wiesenthal n’hésite pas à le qualifier d’”antisémite pur et simple”. Il est l’un des pires détracteurs d’Israël dans les instances internationales. Proche des positions de l’organisation terroriste du Hamas, il mène les plus violentes initiatives de délégitimation d’Israël.

174056134_zoom945

Pour avoir voté début décembre massivement le boycott académique d’Israël, l’American Studies Association (ASA), a été classé en quatrième position. Un vote indigne et choquant pour plus de soixante universités américaines, dont les prestigieuses Yale et Harvard.

Image-ASA-Logo-Official

Le chanteur britannique ex Pink Floyd, Roger Waters, militant de longue date de la cause palestinienne et antisioniste de notoriété publique, occupe lui aussi cette quatrième place, pour avoir utilisé lors de ses concerts un cochon géant gonflable peint avec une étoile de David, appelé au boycott culturel d’Israël et comparé la politique d’Israël envers les Palestiniens à celle des nazis.

130819-waters

Également en quatrième position, l’Église Unie du Canada a voté le boycott d’Israël, alors que l’État juif est le seul État de la région à garantir la liberté de culte à toutes les religions, à l’heure où les Chrétiens d’Irak, de Syrie ou d’Égypte sont victimes de nettoyage ethnique.

EUC

En cinquième position, le parti d’extrême-droite hongrois Jobbik, qui diffuse depuis 2003 dans l’opinion publique hongroise un discours antisémite et xénophobe.

jobbik

En sixième position, le Centre Wisenthal a classé ex-aequo des nostalgiques d’Adolf Hitler : l’actrice et mannequin libanaise, Najwa Karam qui a déclaré admirer le charisme du pire génocidaire de l’histoire de l’humanité, les Frères musulmans égyptiens et les deux étudiants turcs qui ont fait un salut nazi à Auschwitz.

hitler-and-najwa

En septième position, le caricaturiste français Zéon et le journal satirique norvégien Dagbladet, pour leurs caricatures anti-israéliennes aux relents antisémites.

Zeon-Sionisme

En huitième position, le district scolaire de Pine Bush de l’État de New York pour son attitude laxiste lors d’incidents antisémites contre des élèves juifs.

still-a-problem

En neuvième position, le Centre Wiesenthal a classé l’écrivain, activiste et féministe américaine, Alice Walker, lauréate du Prix Pulitzer de la fiction 1983, pour ses prises de positions anti-israéliennes. En juin 2012, Alice Walker a refusé de céder les droits de son roman La Couleur pourpre au puissant groupe israélien “Yediot”, en réponse à la politique israélienne dans les territoires disputés.

alice-pink

Le meilleur basketteur français de la NBA, Tony Parker, occupe la dixième place de ce classement. Le Centre Wiesenthal précise que le sportif français a été rajouté au tout dernier moment, en raison de sa prise de connaissance d’une photo aux côtés du controversé Dieudonné, les deux hommes faisant une “quenelle”, un geste considéré comme antisémite par les organisations juives et les autorités françaises. Les responsables du Centre Wiesenthal avaient appelé dimanche le sportif à présenter des excuses.

20131230_tony_parker_quenelle

Ce lundi soir, le Centre Wiesenthal a annoncé avoir accepté les excuses présentées par le basketteur français. “J’espère que cet incident servira à éduquer les autres que nous devons être plus conscients que les choses qui peuvent sembler anodines peuvent effectivement faire du mal”, a regretté Tony Parker dans son communiqué adressé au Centre Wiesenthal.

Katty Scott © Le Monde Juif .info

© photos : DR

Rejoignez-nous sur Facebook et Twitter

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer