Publié le 25 Déc 2013

Jérusalem : nouvelle provocation diplomatique du Maroc

16jerusalem_600

Le Maroc tente de revenir au-devant de la scène du monde arabe en multipliant les initiatives diplomatiques en faveur des Palestiniens. Rabat a demandé lors du dernier sommet de la Ligue arabe de réactiver le Comité Al Qods (Jérusalem), inactif depuis treize ans.

Le Comité d’Al-Qods, créé en juillet 1975 par l’Organisation de la coopération islamique (OCI), ne s’est plus réuni depuis l’attribution de la présidence du comité au roi du Maroc, Mohamed VI, en 2000. En 2009, la rupture des relations diplomatiques entre le Maroc et l’Iran, avait nui à l’organisation d’un nouveau sommet.

Le 21 décembre dernier au Caire, Rabat a proposé d’accueillir en janvier prochain une nouvelle session du Comité Al Qods. Trois semaines auparavant, le roi du Maroc, dans une lettre adressée au pape François et au Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki Moon, avait mis en garde contre la conclusion d’un accord unilatéral avec Israël sur les biens de l’église catholique à Jérusalem.

Selon le site marocain Yabiladi, le Maroc compte par ces initiatives, asseoir une certaine influence politique sur le dossier israélo-palestinien, et se réconcilier avec l’Iran. Un rapprochement possible depuis le réchauffement diplomatique entre le régime iranien et les grandes puissances occidentales.

Faouzi Ahmed – © Le Monde Juif .info

© photos : DR

Rejoignez-nous sur Facebook et Twitter

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer