Publié le 16 Déc 2013

Frontière israélo-libanaise : un soldat israélien tué

la-force-commander-reserve-en-mission-d-observation-de-nuit-5

Un soldat israélien a été tué dimanche soir par un soldat d’élite libanais qui a ouvert le feu sur une unité israélienne, à Rosh Hanikra, près de la frontière libanaise. Transporté à l’hôpital de Nahariya, le soldat est mort des suites de ses blessures, a annoncé l’armée israélienne.

L’enquête initiale révèle que six soldats de l’armée libanaise se sont rapprochés près de la clôture de la frontière, quand tout à coup, l’un d’eux a sorti son arme et a tiré sur le véhicule, franchissant la frontière côté israélien.

Tsahal a indiqué dans un communiqué qu’elle avait protesté contre cette « violation scandaleuse de la souveraineté d’Israël » auprès de la Finul (Force intérimaire des Nations Unies déployée dans le sud du Liban).

« L’armée israélienne a élevé son niveau de préparation le long de la frontière libanaise », a déclaré le lieutenant-colonel Peter Lerner, porte-parole de l’armée.« Nous ne tolérerons aucune agression contre l’Etat d’Israël et nous maintiendrons le droit d’entreprendre des actions de défense légitime contre ceux qui attaquent Israël et ses civils », a-t-il ajouté.

Des avions de l’armée de l’air israélienne ont été envoyés pour aider les recherches de l’armée. Des barrages routiers ont également été érigés autour de la zone pour prévenir toute tentative d’infiltration terroriste.

La FINUL est en contact avec l’armée israélienne et l’armée libanaise pour tenter de calmer la situation.

Faouzi Ahmed © Le Monde Juif .info

© photos : DR

Rejoignez-nous sur Facebook et Twitter

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer