Publié le 8 Déc 2013

Cuba : un juif américain incarcéré accuse Obama de l’avoir abandonné

alan-gross-photo

Alan Gross, 64 ans, est incarcéré depuis quatre ans dans une prison à Cuba. Originaire du Maryland, ce ressortissant juif américain, sous-traitant pour le Département d’État, a été arrêté en décembre 2009.

Accusé d’avoir distribué à Cuba du matériel illégal de communication par satellite, il a été condamné à une peine de 15 ans pour « crimes contre l’État cubain ». Il s’agirait en fait de kits de connexion à Internet, interdit à Cuba, destinés à la petite communauté juive locale.

Alan Gross, affaibli physiquement depuis son emprisonnement, souffre d’arthrite douloureuse. Il quitte sa cellule une fois par jour pendant une heure.

Dernièrement, 66 sénateurs américains, démocrates, républicains et indépendants ont adressé une lettre à Barack Obama dans le cadre de l’affaire Gross et le Washington Post a publié, la semaine dernière, une tribune d’Alan Gross également adressée au président des États-Unis dans laquelle le prisonnier dit avoir l’impression que son pays l’a abandonné.

Alan Gross explique dans cette lettre que sa fille et sa mère sont malades du cancer et que sa femme a dû vendre la maison familiale. Il reproche à l’administration Obama de ne pas avoir pris de mesures pour obtenir sa libération, et notamment l’envoi d’un émissaire.

Suite à cette mobilisation, la Maison Blanche a une nouvelle fois appelé mardi dernier les autorités cubaines à libérer Alan Gross.

« M. Gross a 64 ans, c’est un mari, un père et un professionnel dévoué, qui a aidé depuis longtemps des communautés défavorisées dans plus de 50 pays. Nous appelons à nouveau le gouvernement cubain aujourd’hui à libérer Alan Gross », a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney.

Les autorités cubaines ont affirmé qu’elles étaient prêtes à négocier « immédiatement » sur le cas de Gross. Le gouvernement cubain a indiqué qu’il veut que les États -Unis permettent le retour à Cuba de cinq espions en prison ou en probation aux États-Unis en échange de négociations sur Gross.

Madame Josefina Vidal Ferreiro, directrice du Département chargé des États-Unis a répondu « le gouvernement cubain réitère sa disposition à établir sur le champs un dialogue avec le gouvernement des États-Unis afin de trouver une solution sur l’affaire Alan Gross sur des bases réciproques qui prennent en compte les préoccupation humanitaires de Cuba concernant ses quatre ressortissants combattants antiterroristes incarcérés aux États-Unis« .

Katty Scott – © Le Monde Juif .info 

© photos : DR 

Rejoignez-nous sur Facebook et Twitter

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer