Publié le 29 Nov 2013

Terrorisme : le Nigeria capitule face au Hezbollah

696810-responsable-services-renseignement-etat-kano

Coup dur pour la lutte anti-terroriste internationale, la justice nigériane a abandonné vendredi les accusations de terrorisme pesant sur trois Libanais suspectés d’appartenir à l’organisation terroriste chiite libanaise du Hezbollah, dont l’un a néanmoins été condamné à la prison à vie pour infraction à la législation sur les armes.

Les trois terroristes libanais avaient été arrêtés en mai après la découverte d’une cache d’armes dans une maison de la ville de Kano, dans le nord du Nigeria. Les services de renseignements nigérians, le Department of State Services, les avaient accusés de préparer des attaques contre des cibles occidentales et israéliennes au Nigeria.

Pour justifier cet abandon des accusations de terrorisme, le juge nigérian de la Cour suprême a souligné vendredi que le Hezbollah libanais n’était pas considéré comme une organisation terroriste internationale au Nigeria, et que par conséquent, le fait d’y appartenir ne caractérise pas un délit en soi.

Il a également estimé qu’il n’existait aucune preuve que le groupe préparait une attaque ou avait reçu un entraînement terroriste, comme l’affirmait l’accusation. Les accusations de blanchiment d’argent ont également été abandonnées.

Faouzi Ahmed – © Le Monde Juif .info

Rejoignez-nous sur Facebook et Twitter

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer