Publié le 19 Nov 2013

Affaire Merah : Bryan Bijaoui témoigne pour la première fois

A teacher comforts a school child as they observe a minute of silence at a Jewish school in Paris

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le Président français François Hollande se sont recueillis mardi matin sur la tombe des 4 victimes de l’école juive de Toulouse en mars 2012, au cimetière Givat Shaul de Jérusalem, en présence des proches des victimes qui ont récité un Kadish.

Bryan Bijaoui, 17 ans, la seule victime rescapée de Mohamed Merah, grièvement blessé, a témoigné mardi matin pour la première fois sur Europe 1.

« Grâce à Dieu, je vais bien. Moralement, ça va. Physiquement, je suis toujours avec un médecin et un kiné. J’ai été touché un peu partout : les poumons, l’estomac, le diaphragme… », raconte-t-il.

« C’est quelque chose que je n’essaie pas d’oublier mais dont j’essaie de me servir pour avancer. Je ne dirais pas que j’y pense tout le temps ou que je n’y pense pas du tout, c’est quelque chose qui fait partie de ma vie, j’essaie d’avancer comme je peux. », explique-t-il lorsque le journaliste lui demande s’il arrive à passer à autre chose.

« C’est un miracle si je suis encore là ! Ne plus croire en Dieu après cela me semble impossible. », confie-t-il, interrogé sur le fait de savoir si on peut continuer à croire en Dieu après un tel drame.

Alors que François Hollande se recueillait au même moment sur la tombe des 4 victimes de l’école juive de Toulouse, Bryan Bijaoui s’est dit touché par ce geste. « C’est gentil qu’il fasse ça. C’est un bel hommage, il n’était pas obligé de le faire. Ça me touche quelque part, mais sans exagération. », a-t-il commenté.

Eric Hazan – © Le Monde Juif .info

Rejoignez-nous sur Facebook et Twitter

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer