Transalion agence immobiliere
Publié le 15 Oct 2013

Tsahal interprète une poignante Hatikva en langue des signes

TSAHAL

C’est une cérémonie de l’armée israélienne particulièrement poignante à laquelle ont pu assister, jeudi dernier, les familles et proches des soldats de la Bahad 11, base d’entraînement de Tzrifin. Les 150 soldats de l’unité Ofek, conçue pour les soldats qui se portent volontaires dans l’armée israélienne malgré un handicap physique, ont interprété la Hatikva, l’hymne national israélien, en langue des signes.

L’idée serait venue des soldats eux-mêmes, la veille de la cérémonie, alors que six des 150 soldats de cette unité sont sourds.

“L’idée originale provient de quelqu’un qui n’est pas sourd du tout et l’initiative d’enseigner à tout le monde venait de quelques soldats sourds… Je me tenais là devant les soldats et je ne pouvais même pas faire un son en raison de toute l’émotion”, a confié Yahala Lachmish, un soldat réserviste, au Times Israël.

Quelques heures seulement avant le début de la cérémonie, un des soldats sourds a enseigné à ses camarades les signes pour la Hatikva.

Selon le porte-parole de l’unité Ofek, plus de 100 soldats sourds et malentendants servent dans l’armée israélienne. Ils utilisent l’écriture et la lecture labiale pour communiquer avec leurs frères d’armes.

Katty Scott – © Le Monde Juif .info

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer