Publié le 20 Oct 2013

Le sulfureux Conseil Américain des Relations Islamiques engage un expert juif du dialogue interreligieux

w-jacobbender-101713

Le Conseil Américain des Relations Islamiques (CAIR) a annoncé le 15 octobre, jour du début de la fête musulmane de l’Aïd Al-Adha, avoir engagé Jacob Bender, un Juif américain, documentariste et expert du dialogue interreligieux, en tant que directeur exécutif de son Bureau de Philadelphie.

Rejoignez-nous sur Facebook

Le CAIR est soupçonné par les renseignements américains et par les organisations juives américaines de promouvoir le terrorisme et la haine d’Israël. En 2006, la Ligue anti-diffamation avait accusé publiquement cette organisation d’être proche des Frères musulmans et des mouvances wahhabites fondamentalistes finançant le terrorisme islamique.

La nomination de Jacob Bender a été accueillie avec prudence par les organisations juives américaines.

« Le fait qu’il soit Juif n’indique pas, nécessairement, un changement d’attitude et d’activité du CAIR », a déclaré dans un communiqué Abraham Foxman, le directeur national de l’ADL. « Malheureusement, il y a des Juifs qui sont anti-Juifs et anti-israéliens. Mais nous allons attendre et voir « , a-t-il ajouté.

« Ces attaques contre le CAIR sont dénuées de tout fondement » a déclaré Bender, ajoutant que « beaucoup de gens assimilent l’extrémisme avec toute critique d’Israël ».

Au CAIR, Bender indique que son travail se concentrerait sur la lutte contre les violations des droits civiques, la discrimination et la haine contre les Musulmans et le développement des relations entre Musulmans et non-musulmans.

Auparavant, Jacob Bender a également travaillé, entre autre, en tant que producteur audiovisuel au Musée de l’Holocauste de Yad Vashem à Jérusalem, et au ministère israélien de l’Éducation.

Il a réalisé un documentaire explorant la vie et les écrits des deux plus grands penseurs du temps de l’Espagne médiévale sous domination musulmane : Averroes le Musulman et son homologue juif, le rabbin Moses Maimonide. Le film, de 82 minutes, explore l’héritage de ces deux philosophes, ainsi que leur importance contemporaine des relations interconfessionnelles, notamment pour les Musulmans, les Juifs et les Chrétiens en lutte contre l’extrémisme religieux.

Après les attentats du 11 septembre 2001, Jacob a été l’un des initiateurs du dialogue interreligieux avec la communauté musulmane américaine. Il a parlé des dizaines de fois dans les mosquées et lors de rassemblements de Musulmans aux États-Unis, en particulier dans les conventions de l’Islamic Society of North America, la plus grande organisation musulmane aux États-Unis dans son ensemble.

De 2006 à 2009, Jacob a été conférencier lors des conférences annuelles de Doha sur le Dialogue religieux, organisées par le ministère des Affaires étrangères du Qatar.

En 2008, il est invité par l’ambassade américaine de l’Arabie Saoudite, sur invitation personnelle du roi Abdallah d’Arabie Saoudite pour participer à la Conférence interreligieuse historique de Madrid.

En janvier et en juin 2009, il a participé aux conférences interconfessionnelles organisées par l’Université Al-Azhar au Caire. Jacob a également été l’invité vedette de l’émission Min Washington de la chaîne qatari Aljazeera.

Jacob est diplômé en histoire des religions de l’Université de Californie à Los Angeles et a étudié le cinéma et la télévision à l’University Graduate School of Film de New York.

Katty Scott – © Le Monde Juif .info

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer