Publié le 7 Oct 2013

Netanyahu : “le mufti de Jérusalem a été un des initiateurs de l’Holocauste des Juifs en Europe”

Mufti-and-Hitler

Dans un discours sans concession, dimanche, au Centre Begin-Sadate de l’Université Bar-Ilan pour les Études Stratégiques, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a insisté sur la racine du conflit israélo-palestinien qui serait selon lui, le refus arabe de toute présence juive et non la création de l’État d’Israël ou l’”occupation”.

“En ce qui me concerne, la racine du conflit remonte en 1921, le jour où les Palestiniens ont attaqué les maisons d’immigrants juifs Beit Haolim à Jaffa et que des juifs ont été tués. Ensuite, sont venues d’autres attaques contre des communautés juives en Terre d’Israël, le plan de partition de 1937 et la proposition d’un État arabe, lesquels ont été refusés par les Arabes. Jusqu’en 1967, il n’y avait pas d’occupation et aucune implantation. […] La population arabe nous attaquait, quoi qu’il en soit. Les attaques se poursuivent contre nous encore aujourd’hui. Pourquoi nous attaquent-ils ? Qu’est-ce que les Palestiniens veulent vraiment libérer ? C’est Beersheva, Jaffa et Acre”, a-t-il déclaré.

“Êtes-vous prêts à reconnaître enfin l’Etat juif, l’Etat national du peuple juif”, a-t-il lancé à l’adresse des dirigeants palestiniens, en déplorant que leur réponse jusqu’à présent ait été, non.

“Tant que les Palestiniens n’auront pas reconnu ce droit, il n’y aura pas de paix réelle”, a averti Benjamin Netanyahu.

“Ce sont les mauvaises herbes qui ont besoin d’être déracinées”, a-t-il dit. “La racine du conflit est la résistance profonde d’un noyau dur des Palestiniens au droit du peuple juif à avoir son propre État en Israël” a-t-il ajouté.

En réponse aux allégations du président iranien, Hassan Rohani, qu’Israël instrumentaliserait la Shoah pour justifier ses crimes contre les Palestiniens, le dirigeant israélien a tenu a rappeler un certain nombre de faits historiques impliquant la responsabilité des dirigeants palestiniens dans la Shoah.

Citant de nombreuses sources historiques, le Premier ministre israélien a tenu à rappeler  que le mufti de Jérusalem a été “un des initiateurs de l’Holocauste des Juifs en Europe” et qu’il encourageait constamment les dirigeants nazis d’anéantir les Juifs, tout au long de la guerre, rappelant à son auditoire que le mufti avait même visité les chambres à gaz à Auschwitz au côté d’dolf Eichmann.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer