Publié le 31 Oct 2013

France : des rabbins européens préoccupés et choqués sur le sort des ossements juifs

66491901_66491900

La Conférence des rabbins européens, réunissant les communautés juives de 40 pays d’Europe, par la voix de son président, le grand rabbin de Moscou, Pinchas Goldschmidt, s’est dite « préoccupée et choquée » par le sort de milliers de tombes juives en France et des centaines d’ossements qui ont déjà été retirés de leur sépulture.

Une circulaire ministérielle du 19 février 2008, dite «sur la liberté des funérailles», rappelle le principe de concessions qui peuvent être temporaires (15, 30, 50 ans) ou perpétuelles. Lorsque qu’une sépulture est laissée à l’abandon pendant une période de 30 années, le maire peut procéder (suite à une procédure administrative) à la reprise de la concession.

Toutefois, dans les cimetières où se trouvent des concessions reprises, le maire doit, par arrêté, créer un ossuaire destiné à recevoir les restes des personnes qui se trouvaient dans les concessions reprises, le cas échéant, il peut procéder à leurs incinérations.

L’exhumation et la collocation des restes d’un défunt dans un ossuaire ou leurs incinérations sont contraires au respect que la religion juive accorde aux morts.

La Conférence des rabbins européens appelle par conséquent les autorités françaises à faire un effort pour localiser les ayants-droits des morts afin qu’ils puissent enterrer de nouveau, leurs proches.

Selon les estimations des rabbins français, des entrepôts municipaux contiennent aujourd’hui les ossements de quelques 10 000 personnes décédées depuis le milieu du 20ème siècle, y compris des centaines de Juifs.

Le rabbin Goldschmidt envisage de rencontrer bientôt Manuel Valls, le ministre français de l’Intérieur et exige une solution provisoire qui permettrait aux familles juives d’enterrer leurs proches ou de les enterrer en Israël.

Il a également appelé les Juifs de France à visiter les tombes de leurs ancêtres et s’occuper de leur entretien, ainsi qu’informer les autorités locales sur leur relation avec le défunt.

Alexandre Kauffman – © Le Monde Juif .info

Rejoignez-nous sur Facebook et Twitter  

 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer