Publié le 11 Oct 2013

Bactérie Escherichia Coli : manger du poulet casher pourrait augmenter les risques

A laboratory worker looks for strains of E.coli bacteria in vegetable cells placed in a petri dish, in La Mojonera

Les résultats d’une récente étude sur la résistance aux antibiotiques de la bactérie Escherichia Coli risque de donner à certains la chair de poule. Manger du poulet casher pourrait augmenter les risques d’infections.

L’étude, conduite par deux chercheurs de l’Université de l’Arizona et publiée récemment sur F1000Research.com, a étudié la résistance de la bactérie Escherichia coli sur quatre types de poulet cru : classique, bio, casher et ceux élevés sans antibiotiques.

Depuis 10 ans, le nombre d’E. Coli résistants aux antibiotiques a augmenté de façon spectaculaire rendant de plus en plus complexe la prise en charge médicale des infections urinaire. Selon le Center for Disease Control américain, la cause de ces infections et de la multiplication des résistances a pour origine la viande de poulets, gavés d’antibiotiques et porteurs d’E. Coli résistants.

Selon cette étude, les poulets cashers seraient deux fois plus exposés à la résistance de la bactérie Escherichia coli en raison d’une utilisation intensive des antibiotiques par les producteurs de poulets cashers.

Toutefois, l’étude préconise d’autres analyses pour vérifier si la résistance aux antibiotiques des poulets cashers est systématiquement plus élevée que dans d’autres catégories de poulets.

La F1000 propose un comité de lecture post-publication afin de mettre en valeur les articles les plus importants dans le domaine de la recherche en biologie et en médecine.

Arié Azoulay – © Le Monde Juif .info

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer