Publié le 22 Sep 2013

L’Iran parade avec de nouveaux missiles capables de frapper Israël

missil_irao_Sejil2_reuters

Lors de son défilé militaire annuel organisé chaque 22 septembre, l’armée iranienne a présenté dimanche 30 missiles balistiques de type Sejil et Ghadr d’une portée théorique de 2.000 kilomètres, capables de frapper Israël. Cette parade militaire coïncide avec le premier jour de la Semaine de la défense sacrée honorant les martyrs des huit ans de guerre opposant l’Iran à l’Irak (1980-1988).

Testé pour la première fois en novembre 2008, le missile sol-sol Sejil est composé de deux étages et de deux moteurs fonctionnant avec du combustible solide, ce qui lui confère l’avantage d’une meilleure portée et de la souplesse de déploiement. Un missile à carburant solide demande un temps de réactivité quatre à cinq fois moindre qu’un missile propulsé par la combustion d’un liquide.

Sejil est un terme coranique se référant aux cailloux lancés par des oiseaux envoyés par Dieu pour vaincre une armée d’éléphants avec lesquels le roi du Yémen voulait détruire la Mecque.

Ce missile constitue une réelle menace pour l’État hébreu car il peut être lancé par rafles, dans un délai temporel très court, de sorte que le système anti missiles israélo-américain Hetz ne peut l’intercepter.

Quant au missile sol-sol Ghadr (puissance), d’une portée de 2.000 km lui aussi, il a été testé en septembre 2009 pour la première fois. Il a également deux étages et fonctionne avec du combustible solide.

Faouzi Ahmed – © Le Monde Juif .info

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer