Publié le 17 Sep 2013

L’Agence spatiale iranienne veut envoyer un chat persan dans l’espace

cat-in-space

Même les chats ont la vie dure en Iran. L’Agence spatiale iranienne a annoncé, lundi, son intention d’envoyer dans l’espace un chat persan, un des symboles de l’Iran. Une décision qui hérisse les poils des associations de défense des animaux.

Pour le régime des mollahs, la conquête spatiale est un objectif aussi important que la sanctuarisation nucléaire. Son objectif : réaliser un vol spatial humain d’ici 2020.

Pour l’atteindre, les Iraniens ont commencé par envoyé une « capsule » contenant un rat, des tortues et des insectes en février 2010, puis fin janvier dernier, à plus de 120 km d’altitude, un singe. Des experts doutent que ces animaux soient rentrés vivants sur Terre.

Une pratique, héritée des programmes spatiaux soviétiques et américains et dénoncée par les associations de défense des animaux expliquant que les agences spatiales européenne et américaine « ont arrêté d’envoyer des animaux dans l’espace non seulement parce que ce n’est pas éthique mais aussi parce que (les animaux) se sont révélés des mauvais modèles pour les expériences humaines ».

La politique spatiale de l’Iran inquiète les Occidentaux qui accusent Téhéran, malgré ses démentis, de développer un programme de missiles balistiques capables de transporter d’éventuelles têtes nucléaires à longue distance.

Déborah Partouche – © Le Monde Juif .info

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer