Publié le 19 Sep 2013

Jérusalem : un trésor archéologique vieux de 2 000 ans sous leur maison

Archeological-digging-at-Siebenberg-Museum

Dans les années 1970, un couple d’Israéliens achète une parcelle de terrain dans le quartier juif du vieux Jérusalem pour y bâtir leur nouvelle maison. Cette parcelle est située dans une zone de fouille archéologique et le couple est convaincu que sous leurs pieds, se cachent de véritables trésors archéologiques datant du Second Temple. Il met alors tout en œuvre pour que leur terrain soit exploré de fond en comble et découvre un trésor archéologique vieux de 2 000 ans sous leur maison.

Rejoignez-nous sur Facebook

Les époux Théo et Miriam Siebenberg, sûrs de vivre au-dessus de vestiges archéologiques bibliques saisissent alors les inspecteurs du Département Israélien des Antiquités qui arrivent à la conclusion que ce terrain ne recèle aucune trace historique significative pouvant empêcher la construction d’une maison. Des conclusions pour le moins étranges, alors que le Kotel (Mur occidental du Mont du Temple) est à seulement quelques pas de leur maison.

Le couple décide alors, seuls, d’entreprendre des fouilles, tout en s’assurant de ne pas altérer la stabilité du terrain et celui des maisons voisines et s’engage même à rembourser intégralement leurs voisins en cas de dommages. Par précaution, ils embauchent également une équipe d’architectes, d’ingénieurs, d’archéologues et louent même des ânes pour remonter les décombres.

Ils trouvent le premier objet huit mois seulement après avoir commencé à creuser : une bague en bronze datant de la période du Second Temple, c’est à dire entre le VIème siècle avant J.C. et le premier siècle. Peu après, les trésors archéologiques affluent en masse : le mur d’une maison vieille de 2 000 ans, deux « mikvés » (bain rituel juif), des pointes de flèche ou encore, une chambre mortuaire vieille de plus de 2 600 ans.

« La fouille des Siebenberg n’est pas seulement un monument de détermination et de ténacité, mais aussi, une merveille d’ingénierie et de structure. » écrira la prestigieuse Biblical Archaeology Review en 1982. Après avoir creusé le terrain pendant 18 ans, le couple a décidé de convertir les étages inférieurs de leur maison en musée. En son sein, les visiteurs peuvent à présent observer ces trésors anciens.

Déborah Partouche – © Le Monde Juif .info

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer