Publié le 21 Sep 2013

Jean-Jacques Goldman se mobilise pour les otages du Sahel

1277925_603871759651575_1596415622_o

Sensible à la cause des otages français au Sahel, le chanteur a participé à une manifestation de soutien aux otages réunissant plusieurs centaines de personnes à Marseille.

Entre 300 et un millier de personnes ont défilé samedi matin au centre de Marseille en soutien aux quatre otages français enlevés au Sahel il y a trois ans, réclamant une implication plus forte de l’État français dans ce dossier.

Parmi les manifestants, le chanteur-compositeur Jean-Jacques Goldman a tenu à être au côté des familles. « Je suis là parce que je suis marseillais, parce que j’ai des voisins qui sont de la famille d’un des otages et qui m’ont sollicité pour être avec eux », a déclaré l’artiste.

« Il ne me semble pas inutile que les gens qui sont en charge du règlement de cette affaire terrible sentent qu’ils sont observés, que les gens sont attentifs, que ça fait trois ans et qu’ils ne baissent pas les bras. Qu’ils attendent un dénouement », a-t-il ajouté.

Le 16 septembre dernier, une nouvelle vidéo des quatre Français enlevés au Niger en 2010 a été diffusée par un site mauritanien d’informations en ligne, Sahara Medias. Elle montre séparément quatre des six otages détenus dans le Sahel par Al-Qaïda. La vidéo aurait été tournée le 29 août selon un des otages, qui appellent tous à négocier pour leur libération.

Daniel Larribe, Pierre Legrand, Marc Féret et Thierry Dole ont été enlevés le 16 septembre 2010 à Arlit, dans le nord du Niger, et sont, depuis, aux mains d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Il y a actuellement dans le monde dix otages français comptabilisés, dont six aux mains d’Aqmi.

Muriel Bensimon – © Le Monde Juif .info

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer