Publié le 1 Sep 2013

Aide alimentaire : la France préfère les Palestiniens aux Haïtiens

En 2012, la France a contribué à hauteur de 35,19 millions d’euros à l’aide alimentaire internationale selon les chiffres rendus publics par le ministère des Affaires étrangères. Une aide disparate, qui met en évidence des écarts injustifiés au niveau de l’urgence humanitaire, à titre d’exemple, Haïti a reçu 25% moins d’aide que les territoires palestiniens.

Si 71,15% de l’aide alimentaire bénéficie à juste titre à l’Afrique, on peut légitimement s’interroger sur l’attribution de l’aide française au Moyen-Orient, sur les 3,8 millions d’euros consacrés à la région, 85% sont versés aux territoires palestiniens, le reste au Yémen. Aucune n’aide, du moins aucun chiffre officiel, de l’aide alimentaire internationale de la France aux civils syriens, victimes d’un conflit qui perdure depuis plus de deux ans à ce jour.

Les territoires palestiniens ont reçu 3,3 millions d’euros d’aide alors qu’Haïti, État le plus pauvre de la planète, victimes trop souvent de terribles catastrophes naturelles, n’en reçoit que 2,5 millions d’euros.

Depuis 2004, de nombreuses études internationales soulignent que les territoires palestiniens n’ont pas de réels problèmes de sous-alimentation mais que les Palestiniens sont surtout touchés par l’obésité.

Samuel Guedj – © Le Monde Juif .info

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer