Publié le 22 Juil 2013

VIDEO. Un député UDI : « Comme quoi, Hitler n’en a peut-être pas tué assez »

Par Eric Hazan

 

La maison UDI brûle-t-elle ? Après la polémique sur l’abattage rituel lancée par la sénatrice UDI de l’Ain Sylvie Goy-Chavent, c’est au tour du député-maire de Cholet, Gilles Bourdouleix, de mettre le feu au parti de centre-droit. Une réunion est en cours pour examiner son exclusion du parti pour avoir dit « Comme quoi, Hitler n’en a peut-être pas tué assez » devant des gens du voyage.

15-01-10_voeux2

Un journaliste du Courrier de l’Ouest, témoin de la violente sortie de Gilles Bourdouleix, relate que lors de l’incident certaines personnes de la communauté des gens du voyage provoquent le député-maire de Cholet : elles l’accusent de racisme et effectuent des saluts nazis, excédé Gilles Bourdouleix dit alors « Comme quoi, Hitler n’en a peut-être pas tué assez ».

Jean-Christophe Lagarde, secrétaire général de l’UDI, a déclaré qu’« A partir du moment, où la preuve est publiée, nous ne pouvons que décider de l’exclusion. Ces propos sont inqualifiables et incompatibles avec les valeurs de l’UDI ».

La sanction interviendra officiellement mercredi soir après un comité exécutif national comme les statuts le prévoient. Les cadres de l’UDI ont souhaité à l’unanimité exclure le plus rapidement possible -dès cet après-midi- le député-maire de Cholet.

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer