Publié le 19 Juil 2013

Une sénatrice américaine exhorte Israël à ne pas étouffer une affaire de terrorisme

Par Katty Scott

 

Israël aurait, à la demande des dirigeants chinois, accepté de ne plus aider une famille juive américaine dans leurs démarches judiciaires contre la Banque de Chine suspectée d’avoir apportée ses services au groupe terroriste du Jihad islamique palestinien, responsable de la mort de leur fils.

israel-china

La sénatrice américaine du parti Républicain, Ileana Ros-Lehtinen, connue pour son engagement pro-israélien, a exhorté le gouvernement israélien à ne pas abandonner son soutien à la famille Wultz qui mène depuis 2006 un combat judiciaire contre la Banque de Chine dans une affaire de financement du terrorisme.

Rejoignez-nous sur Facebook

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu aurait donné instruction aux fonctionnaires israéliens de ne pas à témoigner dans le procès intenté contre la Banque de Chine par Sheryl et Yekutiel Wultz, dont le fils Daniel, âgé de 16 ans à l’époque, a été tué dans un attentat terroriste de 2006 à Tel-Aviv.

terrorwire16n-1-web

Le Jihad islamique palestinien a revendiqué l’attaque, et les responsables israéliens ont des preuves démontrant que la Banque de Chine a sciemment financé le groupe terroriste.

« Mon coeur va à la famille Wultz pour devoir supporter tellement avec la perte de Daniel, qui a été tué dans un attentat terroriste » a déclaré Ros-Lehtinen dans un communiqué mercredi.

w12B_0

« Pendant de nombreuses années, la famille a continué sa quête pour la justice sur la mort de Daniel. Ils sont venus jusqu’ici et je m’engage à faire tout en mon pouvoir pour les aider de quelque façon que je peux, et j’espère et je m’attends à ce que le gouvernement israélien en fasse de même. À la fin de la journée, nous devrions tous vouloir la même chose pour faire condamner les responsables de la mort de Daniel Wultz et pour briser le réseau du financement de la terreur » a-t-elle poursuivit.

En 2007, des responsables du gouvernement israélien ont dit aux Wultz qu’Israël pouvait leur fournir des renseignements dans le procès montrant qu’Israël a mis en garde la Chine en 2005 que la Banque de Chine blanchissait de l’argent pour les groupes terroristes palestiniens et lui a demandé d’arrêter. La Chine n’y a prêté aucune attention.

Selon la presse américaine, la Chine aurait subordonnée la promotion d’échanges économiques de haut-niveaux avec Israël en échange du retrait de l’assistance d’Israël dans l’affaire Wultz. L’accord aurait été conclu lors de la visite en Chine du Premier ministre israélien Benjamin au mois de mai.

L’administration Obama aurait également été irritée par l’attitude d’Israël dans l’affaire et a menacé d’assigner des hauts responsables israéliens si Netanyahu ne revenait pas sur l’accord en question avec la Chine.

L’ambassade d’Israël aux Etats-Unis ainsi que le Département d’Etat américain ont refusé de commenter l’affaire.

La sénatrice Ros-Lehtinen a été l’une des chefs de file dans certaines importantes initiatives pro-israéliennes ces dernières années, notamment sur l’isolement du Hamas, de l’Iran et de la Syrie.

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer