Publié le 1 Juil 2013

Un livre explosif sur les liaisons dangereuses entre Hollywood et Hitler

Par Katty Scott

 

Après la mise en garde alarmiste de Steven Spielberg sur l’implosion prochaine d’Hollywood, le fleuron de l’industrie cinématographique américaine est de nouveau au cœur d’une polémique. Hollywood va-t-elle désormais rejoindre la liste noire des sociétés américaines qui ont eu des liens commerciaux avec le Troisième Reich dans les années 1930 ?

HOLLYWOOD-HITLER

Un livre publié par un historien du cinéma de l’Université d’Harvard affirme que les liens entre les Nazis et les studios de cinéma ont été bien plus profonds que l’on ne le croyait. Des films ont été volontairement censurés, éliminant des personnages juifs.

Rejoignez-nous sur Facebook

Selon Ben Urwand, les grands studios de Hollywood ont, non seulement accepté passivement la censure nazie, mais auraient également, collaboré activement avec la machine de propagande d’Hitler pour protéger leurs intérêts sur le marché allemand. Dans son livre, intitulé “La Collaboration : le pacte d’Hollywood avec Hitler”, Urwand révèle des documents qui n’ont jamais été rendus publics.

Le livre donne les preuves que des dirigeants de grands studios d’Hollywood, dont certains d’entre eux d’origine juive, s’étaient assurés, scène par scène, à l’instigation de hauts fonctionnaires nazis, de ne pas trop présenter, négativement, l’Allemagne du Troisième Reich. Un document accablant prouve même qu’Hollywood a envoyé de l’argent en Allemagne pour produire des munitions.

« Hollywood [dans les années 1930] n’a pas juste collaboré avec l’Allemagne nazie, elle a collaboré également avec Adolf Hitler, la personne et l’être humain » a déclaré le chercheur dans une interview au New York Times.

Le fait que le régime Nazi soit intervenu dans l’industrie cinématographique au cours de l’âge d’or d’ Hollywood est connu et même documenté, mais Urwand suggère une autre histoire, basée sur des documents d’archives américains et allemands, prouvant que la relation entre Hollywood et le Troisième Reich était profonde et durable. Cette collaboration a continué jusqu’au début des années 1940.

Selon Urwand, la collaboration avec les Nazis a commencé en 1930, quand Carl Laemmle, qui dirigeait les Studios Universal, a accepté de profonds changements dans “À l’Ouest, rien de nouveau” (1930), après que les Nazis aient regardé le film et se soient indignés.

Urwand révèle également qu’une lettre datant de janvier 1938 envoyée par les bureaux allemands des studios Fox, demandait de recevoir l’avis d’Adolf Hitler sur plusieurs films. La lettre se termine par le Salut « Heil Hitler ».

En 1939, les studios MGM ont accueilli 10 éditeurs de journaux nazis pour une visite guidée des studios et pour assister à un tournage. Urwand dit qu’il a trouvé un total de près de 20 films destinés au public américain dans lequel le contenu a été influencé par des supérieurs Nazis. « Le point le plus important, dit-il, est que les personnages juifs ont été effacés de ces films ».

Rejoignez-nous sur Facebook

 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer