Publié le 23 Juil 2013

Terminator, son ultime combat (politique) contre le Hezbollah

Par Samuel Guedj

 

Le quotidien israélien Maariv a révèle dans son édition de lundi qu’Arnold Schwarzenegger, l’ancien gouverneur de Californie et monstre sacré d’Hollywood, aurait contribué significativement à l’inscription du Hezbollah sur la liste noire de l’UE des organisations terroristes.

terminator

Natif du petit village autrichien de Thal, Schwarzenegger a personnellement écrit au chancelier autrichien Werner Faymann pour lui demander que l’Autriche, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, vote en faveur de l’inscription du Hezbollah sur la liste de l’UE des organisations terroristes.

schwarzenegger-60th

Plusieurs pays comme l’Autriche, la République tchèque, l’Irlande, Malte ou la Slovaquie, étaient réticents de voter cette proposition, car selon eux, une telle décision pourrait  déstabiliser le Liban et entraîner des représailles contre la Finul.

Mi-juin, l’Autriche a retiré ses casques bleus du plateau du Golan après une présence de 40 ans en raison officiellement selon le ministre autrichien de la défense, de l’aggravation des combats dans la région, conséquence de la guerre civile en Syrie.

Quant à Arnold Schwarzenegger, après avoir fait plier l’Union européenne contre le Hezbollah, il reprend du service dans la peau de son personnage culte de Terminator. La Paramount vient en effet de confirmer fin juin le retour du robot T-800 pour l’été 2015.

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer