Publié le 22 Juil 2013

L’Union européenne attribue un fond de 1, 650,000 Euros au CHU Hadassah de Jérusalem

Par Isabelle Stroweis 

 

Le Dr. Rachel Katz-Brull, chercheuse du Département de Radiologie au CHU Hadassah de Jérusalem en Israël, a reçu ces jours-ci, une prestigieuse bourse d’étude de l’Union Européenne s’élevant à 1, 650,000 Euros. 

1000453_663004230396395_372793085_n

Cette recherche a pour but de prouver l’efficacité d’une substance découverte par l’équipe d’Hadassah chez des malades atteints de cancer et maladies cérébrales.

Rejoignez-nous sur Facebook

Cette somme est destinée à financer des essais précliniques démontrant l’efficacité d’une substance découverte par l’équipe de recherche sous la conduite du Dr. Rachel Katz-Brull.

Il convient de souligner que c’est la première fois qu’un chercheur d’Hadassah se voit allouer une bourse d’étude aussi prestigieuse.

La recherche totalement innovante du Dr. Katz-Brull se concentre sur le développement de marqueurs d’imagerie moléculaire-IRM permettant le diagnostic précoce d’un cancer ou d’une maladie cérébrale, et d’en assurer le suivi. Elle vise au développement de substances d’imagerie dites hyper polaires qui pourront être utilisées dans les examens de TEP (Tomographie par Emission de Positons) conduits sur des patients souffrant d’un cancer ou d’une maladie cérébrale. Les substances radioactives utilisées lors d’un examen par TEP permettent de diagnostiquer divers types de cancer, et de constater la présence et diffusion de métastases dans le corps. Cet examen aide également au diagnostic de maladies neurologiques, telle l’épilepsie.

La substance développée par le Dr. Katz-Brull n’est pas radioactive. Elle peut être utilisée par IRM au cours d’un examen par ce mode d’imagerie médicale. De nos jours, la médecine moderne essaie de réduire le plus possible l’utilisation de produits radioactifs qui sont remplacés par des produits « propres ». Si la recherche conduite par le Dr. Katz-Brull fait ses preuves et donne les résultats escomptés, on pourra utiliser cette substance dans les cas où les produits radioactifs sont contre-indiqués, chez les femmes enceintes par exemple.

La technologie à la base de cette recherche est révolutionnaire, et le programme de recherche dirigé par le Dr. Katz-Brull visant à éliminer l’utilisation de produits radioactifs dans l’imagerie médicale est unique en son genre dans le monde.

L’aide de 1, 650,000 Euros accordée par l’Union européenne via le Conseil Européen de la Recherche servira à financer l’achat d’équipements coûteux et à recruter de nouveaux chercheurs pour travailler sur ce projet. Cette subvention permettra de mener des essais précliniques utilisant la substance développée. Après validation de ces essais, la recherche passera à la phase clinique.

Rejoignez-nous sur Facebook 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer