Publié le 2 Juil 2013

Les juifs de Turquie inquiets après les propos d’un ministre

Par Samuel Guedj

 

La Communauté juive de Turquie a exprimé mardi son inquiétude après des propos attribués au vice-Premier ministre Besir Atalay imputant à la « diaspora juive » une responsabilité dans les récentes manifestations contre le gouvernement.

s-turk-091911

Besir Atalay a démenti avoir établi un tel lien entre les juifs et la contestation dans le parc Gezi d’Istanbul. Il affirme que ses propos ont été sortis de leur contexte et interprétés par les journalistes.

Rejoignez-nous sur Facebook

La Communauté juive de Turquie, qui représente la majorité des 23.000 juifs de ce pays majoritairement musulman, craint que ces déclarations n’entraînent des représailles contre les juifs non seulement dans le pays mais ailleurs dans le monde.

« Nous tentons d’obtenir des précisions sur la signification, la portée et les détails de la déclaration du vice-Premier ministre Besir Atalay », écrivent la Communauté juive de Turquie et le grand rabbinat dans un communiqué commun.

« (Etant donné) que les citoyens juifs turcs, ainsi que les juifs vivant à travers le monde, pourraient être affectés et désignés comme cibles d’une telle généralisation, nous voulons exprimer notre préoccupation et partager notre appréhension et notre inquiétude au sujet des conséquences que de telles interprétations peuvent avoir », ajoutent-ils.

Sur son site internet, l’agence de presse Cihan cite ainsi Besir Atalay: « Il y a ceux à l’intérieur et à l’extérieur du pays qui sont jaloux de voir la Turquie se développer autant. »

« Ils sont en train d’unir leurs forces. D’un côté vous avez la diaspora juive. Vous avez vu la couverture par les médias étrangers des événements du parc Gezi, avec quelle vitesse ils ont adhéré à une version et comment ils l’ont rapidement et largement diffusée sans procéder à la moindre analyse », a-t-il ajouté, selon Cihan.

Pays de 76 millions d’habitants en grande majorité musulmans, la Turquie est gouvernée depuis 2002 par le Parti de la Justice et du Développement (AKP), issu de la mouvance islamiste.

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer