Publié le 26 Juil 2013

Le nouveau pouvoir égyptien accuse Morsi de conspiration criminelle avec le Hamas

Par Faouzi Ahmed

 

L’agence de presse nationale égyptienne Mena rapporte que la justice égyptienne a ordonné ce vendredi la réclusion pendant 15 jours de l’ex-président déchu Mohammed Morsi, accusé d’assassinats de soldats et de conspiration avec le Hamas lors de son évasion de prison en 2011.

Hamas militants hold a poster depicting Morsy of the Muslim Brotherhood as they celebrate in Gaza City after he was declared Egypt's president

Le nouveau pouvoir égyptien accuse le dirigeant des Frères musulmans d’avoir tué des détenus et des officiers, et d’avoir kidnappé des soldats. Le mouvement islamiste a immédiatement dénoncé la mise en détention de l’ancien président égyptien déchu.

Le porte-parole du mouvement, Gehad el-Haddad, a déclaré que les accusations contre Mohammed Morsi « sonnent comme une vengeance de l’ancien régime, qui indique qu’il fait un retour en force ».

A Gaza, le Hamas par la voix de son porte-parole Sami Abou Zouhri a dénoncé ces accusation déclarent que « Le Hamas condamne cette décision car elle basée sur le postulat que le mouvement Hamas est hostile (…) C’est un développement dangereux qui confirme que le pouvoir actuel en Egypte renonce aux causes nationales (…) dont la cause palestinienne ».

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer