Publié le 11 Juil 2013

Le 11 juillet 1947, l’Exodus et le peuple juif voguent vers la liberté

L’Exodus était un bateau de passagers côtier battant pavillon américain, très ancien et ayant beaucoup navigué, qui avait été inauguré en 1928. Baptisé à l’origine « President Warfield« , il avait navigué dans la baie de Chesapeake entre Baltimore et Norfolk pendant plus d’une décennie.

Remis à la Grande-Bretagne dans un lot de navires à faible tirant d’eau, dans le cadre d’un accord de prêts-bails, le « President Warfield » fut plus tard utilisé lors du débarquement en Normandie. Après la Seconde Guerre mondiale, il fut renvoyé dans les eaux américaines. Ce bateau était cependant destiné à prendre part à un événement qui lui assura une place dans l’Histoire, symbolisant la lutte pour une immigration sans restriction en Palestine sous mandat britannique.

Vendu à l’origine comme ferraille pour un peu plus de 8 000 dollars, ce bateau fut acheté par la Hagana (l’organisation militaire juive clandestine de la Palestine sous mandat britannique). Les combattants de la Hagana réussirent à mettre le bateau à quai en Europe afin de transporter des Juifs qui cherchaient à immigrer illégalement en Palestine. Le sort des passagers de ce bateau attira l’attention du monde entier. Le 11 juillet 1947, le « President Warfield » quitta le port de Sète, en France, à destination de la Palestine, avec à son bord plus de 4 500 hommes, femmes et enfants juifs, fuyant l’Europe et des survivants de la Shoah. Avant même que le navire (qui avait alors été rebaptisé « Exodus 1947« ) ne puisse atteindre la Palestine, il fut encerclé par les destroyers britanniques. Une lutte s’ensuivit, pendant laquelle un membre d’équipage et deux passagers juifs trouvèrent la mort. Des dizaines de personnes furent blessées, notamment par balles.

Exodus_47

Voulant faire de l’« Exodus 1947 » un exemple, les Anglais transférèrent les passagers dans trois bâtiments de transport de la marine qui retournèrent en Europe. Les navires accostèrent tout d’abord à Toulon, en France, où ordre fut donné aux passagers de débarquer. Les autorités françaises refusèrent de les faire débarquer de force. Lorsque les passagers, dont de nombreux orphelins, protestèrent en entamant une grève de la faim, les Britanniques furent obligés de les renvoyer à Hambourg, dans la zone d’occupation britannique de l’Allemagne. L’opinion publique mondiale cria au scandale, et les autorités britanniques ordonnèrent alors aux passagers de débarquer ; ils furent débarqués du bateau par la force. Les Juifs furent ensuite transférés dans des camps de personnes déplacées en Allemagne.

Lorsqu’elles prirent connaissance de ces événements, les personnes déplacées qui étaient dans des camps dans toute l’Europe protestèrent vigoureusement et déclenchèrent des grèves de la faim. Des manifestations importantes eurent lieu des deux côtés de l’Atlantique. Les autorités Britanniques furent mises dans l’embarras ; le voyage de l’Exodus joua un rôle majeur dans le revirement diplomatique de sympathie envers les réfugiés et dans la reconnaissance de l’Etat d’Israël en 1948.

La rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR

Message aux sites juifs de la communauté : Tout partage d’un article du Monde Juif .info doit faire l’objet d’une demande préalable

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer