Publié le 8 Juil 2013

L’armée pour tous en Israël : adoption du projet de loi pour les juifs ultra-orthodoxes

Par Arié Azoulay

 

Le service militaire est obligatoire en Israël et dure trois ans pour les hommes et deux pour les femmes. Mais des milliers d’hommes d’ultra-orthodoxes, étudiants dans des yeshivot (écoles talmudiques) en sont actuellement exemptés, ainsi que les jeunes filles religieuses et les citoyens arabes d’Israël depuis la création de l’Etat juif en 1948.

Kotel - soldiers and Haredi

Dans le cadre de cette loi, seulement 1.800 de ces étudiants obtiendraient une exemption, selon des critères bien déterminés, sur les quelques 8.000 qui deviennent admissibles chaque année.

Rejoignez-nous sur Facebook

Des rabbins ultra-orthodoxes ont déclaré que l’étude des Saintes Ecritures est un fondement essentiel de la vie juive et que les chercheurs ont le droit de se consacrer à plein temps à ce travail.

«C’est une tâche sur l’Etat d’Israël, qui est devenu le seul pays au monde à déterminer que l’étude des Ecritures n’est pas légitime», a déclaré aux journalistes un juge rabbinique, Moshe Gafni.

Le premier ministre, Benjamin Netanyahu a salué l’adoption du projet de loi, expliquant qu’au-delà du service militaire ou civil, cette réforme permettrait d’intégrer les hommes ultra-orthodoxes «à la population active».

Quelques 3500 haredim servent déjà dans l’armée, et une étude récente menée par le ministère de l’Economie a révélé que 70% des soldats ultra-orthodoxes sont entrés dans le marché du travail après avoir terminé leur service.

Il y a deux mois, quelques 30.000 haredim ralliés aux appels des rabbins contre la réforme de la conscription avaient protesté devant un centre de recrutement militaire à Jérusalem et de nombreuses autres sont prévues, maintenant, dans les mois à venir.

Espérant éviter une confrontation immédiate, le gouvernement a accepté de retarder les sanctions contre les conscrits réfractaires en imposant une période transitoire de quatre ans durant laquelle l’armée encouragera les jeunes érudits de la Bible à s’enrôler.

Les ultra-orthodoxes représentent environ 10% des 8 millions d’Israéliens.

Le projet de loi, qui sera présenté au Parlement pour ratification, sera pleinement mise en œuvre dans un délai de quatre ans.

Rejoignez-nous sur Facebook

 

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer