Publié le 18 Juin 2013

Une statue d’un Juste bulgare à Washington crée la polémique aux Etats-Unis

Par Katty Scott

 

La décision de placer à Washington une statue de Dimitar Peshev, un Juste bulgare, crée actuellement la polémique aux Etats-Unis.

Spasiavane_na_evreite_big

L’Holocaust Memorial Museum des Etats-Unis accuse la Bulgarie de minimiser son rôle et sa participation à l’Holocauste pendant la Seconde guerre mondiale.

Rejoignez-nous sur Facebook

A Washington, un ancien passionné d’histoire, en collaboration avec l’Ambassade Bulgare, a récemment demandé d’ériger une statue de Dimitar Peshev, qui fut le vice-président du Parlement de la Bulgarie pendant la seconde guerre mondiale et a contribué à sauver une grande partie de sa population juive pendant l’Holocauste.

Le Parlement de Sofia commémore cette année, le sauvetage de plus de 48 000 Juifs bulgares de la déportation aux camps d’extermination nazis en 1943.

Une statue pour Peshev doit être érigée en face de l’ambassade bulgare sur la Place Dimitar Peshev.

Cette décision a incité l’Holocaust Memorial Museum à envoyer à l’Ambassade Bulgare une lettre accusant le pays de ne pas dépeindre précisément leur histoire et leur implication pendant l’Holocauste.

400_300_Dimitar_Peshev_memorial_Square_in_Jaffa_Le rôle de Peshev n’est pas mis en doute ; Yad Vashem l’avait déclaré Juste il y a longtemps.

« C’est une histoire de ce qu’un homme a fait pour combattre le mal » a déclaré Neil Glick, un agent immobilier impliqué dans le projet : « Les actions de Peshev nous montrent qu’une personne peut faire la différence ».

Les spécialistes de l’Holocauste sont sceptiques quant à féliciter l’Ambassade Bulgare pour son rôle tout au long de cette époque, non pas parce qu’ils doutent des actions de Peshev, mais à cause des traitements connus contre les Juifs par la Bulgarie pendant l’Holocauste, son alliance avec préméditation à l’Allemagne nazie et les lois draconiennes dépouillant les Juifs de leurs droits et les livrant directement aux mains des Nazis.

« Il y en a certains en Bulgarie qui cherchent à dire : « Nous étions « Justes » comme le Danemark, mais, ils ne l’étaient pas » a déclaré Paul Shapiro, directeur du Centre de l’Holocaust Memorial Museum for Advanced Holocaust Studies, se référant aux efforts du gouvernement danois pour sauver ses juifs des camps de concentration.

Washington n’a pas encore annoncé sa décision mais le débat fait rage !

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer