Publié le 9 Juin 2013

Un nouveau Watergate ? Deux sociétés israéliennes font trembler l’Amérique

Par Samuel Guedj

 

La révélation de l’accès du FBI et de l’Agence nationale de sécurité américaine (NSA) aux infrastructures de neuf géants américains d’Internet jette le discrédit sur ces multinationales. Le programme Prism, révélé par le Washington Post, serait un outil permettant aux services de renseignement américain d’accéder aux données des personnes situées à l’étranger, qui ne sont pas protégées par la loi américaine contre les consultations sans ordonnance.

19191usraelspying

Potentiellement, ce sont les données de l’ensemble des utilisateurs mondiaux d’AOL, Apple, Facebook, Google (et YouTube), Microsoft (et Skype), PalTank et Yahoo qui sont concernées. Deux d’entre eux – Facebook et Google – ont démenti avoir des « portes dérobées » dans leurs services, qu’ils ont aussi refusé d’installer au Royaume-Uni fin avril. Apple affirme ne pas connaître ce programme.

Rejoignez-nous sur Facebook

La NSA a embauché deux sociétés israéliennes secrètes au cœur des écoutes électroniques du réseau de télécommunications américain. Narus et Varint, deux noms au cœur du scandale FBI-NSA qui fait trembler l’Amérique.

nsa-7

Verint et Narus ont été fondées en Israël dans les années 1990. Les deux sociétés offrent des capacités de contrôle des informations pour les fournisseurs de services et les organismes gouvernementaux. Ces sociétés israéliennes peuvent donc accéder et conserver de grandes quantités d’informations sur un grand nombre de cibles.

Ces deux sociétés sont dirigées par d’anciens officiers militaires israéliens de la très mystérieuse Unité 8200.

Rejoignez-nous sur Facebook

L’Unité 8200 est la plus importante unité israélienne de collecte et décryptage de données dont certaines activités sont dissimulées au cœur d’une « réserve naturelle et touristique » celle du Mont Avital.

L’Unité 8200 aussi surnommée en Israël « la capitale des écoutes mondiales »déploie également ses ramifications dans le secteur privé grâce à ses ex recrues qui, après avoir quitté l’Unité créent des sociétés high tech dans le secteur privé mais aussi pour les institutions gouvernementales, les infrastructures militaires et de sécurité comme c’est le cas pour le Homeland Security Department des US. Celui-ci utilise les services de Checkpoint une société créée par Gil Shwed, vétéran de l’Unité 8200 et l’un des plus jeunes milliardaires israéliens pour son système de carte d’identité américaine

Autre vétérans de l’Unité 8200, Yehuda et Zohar Zisapel, qui ont vendu 23 sociétés de télécoms dont 7 pour 1 milliard chacune. Jacob « Kobi » Alexander a créé, lui, Converse Technology qui sous-traite les matériels technologiques d’écoutes introduits dans chaque système de téléphonie US.

L’Unité 8200 a pratiquement accès à toutes les communications vocales et données américaines mais aussi à celles d’autres pays.

Ce système de surveillance massif d’individus, d’organisations, de sociétés ou d’institutions gouvernementales a été permis par une loi votée pendant le mandat de George W. Bush, et renouvelée et promulguée par Barack Obama en décembre 2012, malgré l’inquiétude d’élus face à cette carte blanche donnée à la NSA.

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer