Publié le 20 Juin 2013

L’Autorité palestinienne au bord de l’implosion avec la démission du Premier ministre Rami Hamdallah

Par Faouzi Ahmed

 

Moins de trois semaines après sa nomination, le Premier ministre de l’Autorité palestinienne Rami Hamdallah a présenté jeudi sa démission au président Mahmoud Abbas à la suite de désaccords au sein du gouvernement, selon des sources gouvernementales.

MahmoudAbbas

« M. Hamdallah a remis sa lettre de démission au président à la suite de divergences avec ses deux vice-Premiers ministres », a précisé l’une de ces sources.

Rejoignez-nous sur Facebook

Il a pris cette décision « en raison de mésententes au sujet des prérogatives », a confirmé une source au bureau du Premier ministre démissionnaire.

En fait, l’Autorité palestinienne est au bord de l’implosion. Endettée à hauteur de 4,2 milliards de dollars (environ 3,2 milliards d’euros), elle doit impérativement assainir ses finances. Certains économistes internationaux estiment à moins de six mois la chute de l’Autorité palestinienne si aucune aide financière internationale ne vient équilibrer ses comptes.

M. Hamdallah, président de l’Université Al-Najah de Naplouse, avait été nommé le 2 juin pour succéder à Salam Fayyad, démissionnaire, favori de la communauté internationale, en poste depuis juin 2007.

Un récent sondage du Palestinian Center for Policy and Survey Research (PSR) indique que plus de 40% des Palestiniens considèrent l’Autorité palestinienne comme un “fardeau”.

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer