Transalion agence immobiliere
Publié le 9 Juin 2013

L’auteur israélien Yoram Kaniuk est mort d’un cancer à l’âge de 83 ans

Par Muriel Bensimon

 

L’auteur israélien Yoram Kaniuk est décédé samedi à l’hôpital Ichilov de Tel-Aviv après une longue bataille contre le cancer. Le célèbre écrivain était âgé de 83 ans.

maxresdefault

Kaniuk est né à Tel Aviv le 2 mai 1930. La liste des personnes associée à sa plus tendre enfance se lit comme un bottin mondain des premiers jours de la vie culturelle de la société tel avivienne. Son père, Moshe Kaniuk, était le secrétaire personnel du premier maire de Tel Aviv, Meir Dizengoff et est devenu le premier conservateur du Musée d’Art de Tel Aviv. Son parrain fut le poète Haïm Nahman Bialik ; son enseignante de maternelle était la femme du pionnier et poète Joseph Haïm Brenner ; son médecin scolaire, le poète Shaul Tchernichovsky.

Dans sa jeunesse, il a été membre du Palmach et faisait partie de la Palyam, la force navale du Palmach. Il a combattu pendant la guerre d’indépendance d’Israël  en 1948, un moment de sa vie qui a beaucoup inspiré son œuvre.

Toutefois, Kaniuk, avec toute son expérience de la guerre d’indépendance, y compris de ses rencontres avec les réfugiés de la Shoah arrivant par bateau, n’a pas été facilement accepté dans la société littéraire d’Israël. Les jeunes, cependant, aimaient son travail, sa langue, son côté sauvage, ses critiques, le fait qu’il était un non-conformiste.

Kaniuk a publié 17 romans, un mémoire, sept recueils de nouvelles, deux livres d’essais et cinq livres pour des enfants et la jeunesse. Ses livres ont été publiés dans 25 langues et il a gagné des nombreux prix littéraires. Une conférence internationale consacrée aux œuvres de Kaniuk a été tenue à l’Université de Cambridge en mars 2006.

En 1997, Kaniuk a reçu le prix de droits de l’homme de la République française, et, l’an dernier, il avait été nommé officier de l’ordre des Arts et des lettres de la France.

Homme de gauche engagé, aujourd’hui, la presse et les hommes politiques de toutes tendances confondues lui rendent hommage : Moshe Feiglin a déclaré « l’écriture de Kaniuk, sa pensée originale, vont susciter la réflexion encore de nombreuses années après sa mort ».

Rejoignez-nous sur Facebook

Recherche

Soutenez le mondejuif.info

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer